Haut-Rhin : Colmar demande une dérogation pour continuer d'arroser ses fleurs

Publié
Haut-Rhin : Colmar demande une dérogation pour continuer d’arroser ses fleurs
France 3
Article rédigé par
G. Dreyer, M.-Ch. Lang, X. Chatel - France 3
France Télévisions

Avec la sécheresse, certaines communes sont soumises à des restrictions d’eau de plus en plus drastiques. C’est le cas à Colmar, dans le Haut-Rhin, une ville fleurie très prisée des touristes qui ne compte pas laisser dépérir ses massifs.

À Colmar (Haut-Rhin), dimanche 7 août, les jardinières ont soif. Il n’y a plus une goutte d’eau depuis trois jours pour préserver les ressources. Seuls les arbres ont encore l’autorisation préfectorale de boire la nuit. Mais la ville touristique au label quatre fleurs ne compte pas laisser dépérir ses massifs. Au nom de l’attrait touristique et du respect du service des espaces verts, elle demande une dérogation pour continuer d’arroser. 

"C'est peut-être juste du luxe esthétique"

Quinze mètres cubes pompés chaque jour dans la nappe phréatique pour garantir l’effet carte postale, cela se discute en période de grande sécheresse. Si certains habitants y sont favorables, d'autres sont moins convaincus. "C’est peut-être juste du luxe esthétique", estime un homme. Un luxe qui pourrait tout aussi ternir l’image de la ville. C’est ce que pense notamment l’opposition écologiste à Colmar.

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.