Écologie : la France montre la voie au G20

En marge du G20, François Hollande a annoncé la création prochaine d'une obligation verte, une sorte d'emprunt émis sur les marchés publics qui devrait permettre le financement d'investissements écologiques.

France 3

Au sommet du G20, pour accélérer la ratification de l'Accord de Paris signé à la COP21, la France donne l'exemple. Elle va émettre des obligations vertes sur les marchés financiers. Jusqu'ici, ces obligations n'étaient émises que par des institutions ou des entreprises. "Une première dans le monde" selon François Hollande. L'État français pourrait ainsi lever trois milliards d'euros par an pendant trois ans.

La France pionnière

Ces obligations vertes vont permettre de financer la transition écologique : les grands plans d'investissement vers une économie neutre en carbone comme le prévoit l'Accord de Paris, comme les énergies renouvelables, bâtiments à énergies positives, infrastructures de transports propres... Avec ces obligations contrôlées et labellisées, la France se rêve déjà en leader de la finance verte. La Chine ou le Royaume-Uni pourraient s'en inspirer.

Le JT
Les autres sujets du JT