COP21 : "Le climat demande des actes"

Ségolène Neuville (PS), Yannick Jadot (EELV), Edouard Philippe (LR) et Gilbert Collard (FN) débattent sur le plateau du Grand Soir 3 de l’ouverture de la conférence sur le climat à Paris.

France 3
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

"La COP21 démarre bien, estime Ségolène Neuville, la secrétaire d'État chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l'exclusion. C'est l'avenir de l'humanité qui se joue et je constate que les Français, notamment ceux des régions rurales, sont très attentifs à ces discussions."

Depuis la dernière COP il y a six ans, "les opinions publiques se sont conscientisées, les citoyens commencent à changer leurs comportements, constate le député européen EELV Yannick Jadot. Aujourd'hui, le climat se fiche des grands discours, le climat demande des actes, on verra ce qu'il en est dans dix jours."

Collard pessimiste

"Le monde se rend compte que le sujet est sérieux", se félicite Edouard Philippe, député-maire Les Républicains du Havre. Mais il émet un "petit bémol dans ce satisfecit : soit il reste encore beaucoup de place pour la négociation et c'est assez inquiétant, soit on est assez près d'un accord et on en rajoute un peu sur la mise en scène."

"On est tous inévitablement concernés et préoccupés", lance Gilbert Collard, député FN du Gard. "L'hôtellerie est très belle, les discours sont très beaux, mais je ne crois pas qu'on arrivera à triompher des égoïsmes industriels sans une forme de sanctions internationales et Barack Obama n'a pas la majorité au Congrès. Ce sont les Républicains qui l'ont et ils sont défavorables à des solutions planétaires."

Le JT
Les autres sujets du JT