Climat : le plus gros pollueur de la planète s'engage

En direct de Chine, Antoine Védeilhé explique pourquoi la ratification de l'accord sur le climat par Pékin a une portée hautement symbolique.

France 3

Ce 3 septembre, la Chine a ratifié l'accord de Paris sur le changement climatique conclu au terme du G20 en décembre dernier. Elle a été imitée par les États-Unis dans la foulée. Cette décision est majeure, car le pays asiatique est le plus gros pollueur au monde. "À elle seule, la Chine est responsable d'un quart des émissions de gaz à effet de serre de la planète. En Chine, on a l'habitude de le dire : la pollution fait partie du paysage. L'an dernier, les habitants de Pékin ont vécu 179 jours au-dessus du seuil de pollution", commente Antoine Védeilhé, correspondant sur place.

1er investisseur en solaire et éolien

Aujourd'hui, la Chine a donc décidé d'inverser la tendance et promet de fermer 1 000 mines de charbon cette année. "Le pays s'oriente désormais vers les énergies vertes. La Chine est devenue le premier investisseur mondial en terme d'énergie solaire et en éolien. (...) Le président Xi Jinping l'a promis : la Chine va devenir un pays où le ciel est bleu et les arbres sont verts", ajoute le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les présidents américain, Barack Obama, et chinois, Xi Jinping, au côté de son épouse Peng Liyuan, lors du sommet pour la coopération économique en Asie-Pacifique (Apec), le 10 novembre 2014 à Pékin (Chine).
Les présidents américain, Barack Obama, et chinois, Xi Jinping, au côté de son épouse Peng Liyuan, lors du sommet pour la coopération économique en Asie-Pacifique (Apec), le 10 novembre 2014 à Pékin (Chine). (MISTURU TAMURA / YOMIURI / AFP)