Chaudières : dix ans pour se passer du fioul

Le gouvernement a pris l'engagement mercredi 14 novembre de faire disparaître les chaudières au fioul d'ici dix ans. Les aides seront renforcées et visent 4 millions de foyers.

France 3

À Morangis (Essonne), Gilbert Marciano se fait livrer du fioul, mais pas question de faire le plein. Il commande de petites quantités plusieurs fois au cours de l'hiver. Les 1 000 litres qu'il commande sont facturés 944 €. En un an, le prix du fioul a augmenté de 30% et Gilbert Marciano, qui touche à peine plus de 1 000 euros de retraite chaque mois, peine à régler ses factures. Alors, même pour une petite quantité, il demande à payer en trois fois. "Gilbert me paye quand il peut me payer", explique Jean-Claude Duard, son revendeur.

Une prime pour les plus modestes

D'ici à dix ans, le gouvernement voudrait voir disparaître les chaudières au fioul. Pour en remplacer une par une chaudière au gaz, il faut investir entre 4 000 et 8 000 euros, et pour une pompe à chaleur, entre 8 000 et 15 000 euros. Matignon envisage de prendre en charge un tiers du montant des travaux, mais pour Gilbert Marciano, le coût resterait lourd. Des aides existent déjà pour changer de chaudière comme un crédit d'impôt et une prime pour les plus modestes allant jusqu'à 3 000 euros. Mais depuis avril 2018, seules 349 opérations de travaux auraient été lancées.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les tarifs du gaz augmentent à partir du 1er novembre 2018 en France. 
Les tarifs du gaz augmentent à partir du 1er novembre 2018 en France.  (KLAUS OHLENSCHLGER / PICTURE ALLIANCE / AFP)