Dieppe, Trappes, La Souterraine, Super-Besse... Plusieurs villes ont de nouveau battu des records de température au plus frais de la nuit

Certains records dataient des années 80 ou de la canicule de 2003.

Le château de Dieppe(Seine-Maritime) (illustration).
Le château de Dieppe(Seine-Maritime) (illustration). (GILLES TARGAT / GILLES TARGAT)

Plusieurs villes du centre, de l'est et du nord de la France ont battu leurs records de température la plus élevée au plus frais de la nuit de mardi à mercredi, indique Météo France mercredi 24 juillet. Certains records dataient des années 80 ou de la canicule de 2003.

À Radinghem (Pas-De-Calais), 23,1°C ont été mesurés. Le précédent record datait de 2016, avec 21,3°C.

La ville de Dieppe (Seine-Maritime) a battu son record de température. À six heures du matin, il faisait 24,1°C. Le précédent record datait de 1976, il y a 43 ans, avec une température mesurée à la même heure de 22,2°C.

Trappes (Yvelines), avec 23,9°C, a également battu son record absolu qui datait de 2003 avec 23,4°C. Tout comme Roissy (Val d'Oise), avec 24,8°C, son record datait de 2015 (24°C).

La Souterraine (Creuse) a battu son record mensuel avec 22,6°C. Un record datant de 1994 avec 22,5°C.

Lyon-Saint-Exupéry (Rhone) avec 25,3°C a battu son record mensuel datant de 1983 (25,2°C).

Clermont-Ferrand a battu son record mensuel avec 24,4°C, battant ainsi son record de 2015 qui était de 23,3°C. 

Super-Besse, station de ski du Massif Central (Puy-de-Dôme), a battu son record mensuel absolu avec 20,1°C. Son record datait de 1989 (19,5°C).