Canicule : les organismes à l’épreuve de la chaleur

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
14 départements sont placés en vigilance orange canicule, vendredi 8 septembre. Un record de température a même été atteint à Paris, ce qui pose question sur la capacité de notre corps à s’adapter ou non à cette hausse des températures.
Canicule : les organismes à l’épreuve de la chaleur 14 départements sont placés en vigilance orange canicule, vendredi 8 septembre. Un record de température a même été atteint à Paris, ce qui pose question sur la capacité de notre corps à s’adapter ou non à cette hausse des températures. (France 2)
Article rédigé par France 2 - V. Frédéric, J. Wild, L. Legendre-Trousset, A. Chopin, C. Theophilos, O. Labalette, S. Pichavant, D. Fuet, C. Ricco
France Télévisions
France 2
14 départements sont placés en vigilance orange canicule, vendredi 8 septembre. Un record de température a même été atteint à Paris, ce qui pose question sur la capacité de notre corps à s’adapter ou non à cette hausse des températures.

En pleine canicule, les corps sont soumis à l’effort. Dans un parc parisien, même sous 34°C, un groupe d’amis enchaîne les tractions. Impossible pour eux de rater un entraînement. "C’est un peu compliqué, mais je pense qu’avec une bonne hydratation, on peut toujours continuer à travailler", juge l’un d’eux. Pourtant, la chaleur du jour pèse sur les organismes.

Une déshydratation rapide ou un malaise

Même pour un touriste australien habitué aux températures extrêmes, la séance du jour est plus éprouvante que d’habitude. "C’est vrai que c’est beaucoup plus dur avec la chaleur comme ça", témoigne-t-il. Pour éviter de soulever de la fonte sous un soleil de plomb, d’autres se sont réfugiés dans les salles de sport climatisées. Face à la chaleur, le corps humain fait tout pour se maintenir à 37°C. La surchauffe liée au sport et à la température extérieure peut alors entraîner une déshydratation rapide voir un malaise.

Consultez lamétéo
avec
voir les prévisions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.