Téléphones portables : protéger les enfants

Un rapport remis à la ministre de la Santé Agnès Buzyn mardi 6 février par deux associations préconise l'interdiction des téléphones jouets pour les tout-petits, afin de les protéger des téléphones portables.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Et s'il fallait interdire les téléphones portables aux enfants ? Une multitude de modèles de faux téléphones dès trois mois sont vendus dans les magasins de jouets. L'imitation favorise l'apprentissage, dans beaucoup de domaines. "Le principal problème du bébé, avant qu'on puisse évoquer le risque d'une addiction, c'est le temps perdu par rapport à l'apprentissage de la marche et l'apprentissage de la communication. Le temps passé sur un outil numérique, c'est du temps perdu pour interagir avec un camarade ou un adulte", explique Serge Tisseron, psychanalyste.

Supprimer les téléphones jouets

Autre questionnement : l'impact des champs magnétiques sur le cerveau en pleine croissance des enfants. "Arriver avec des ondes électromagnétiques à ce moment-là (...) c'est problématique, même si l'on ne sait pas encore s'il y aura des conséquences à long terme ou pas", rappelle le docteur Gérard Kierzek, de l'Observatoire sur le bon usage des écrans. Pour protéger les enfants, le rapport remis par deux associations à la ministre de la Santé préconise de supprimer les téléphones jouets pour les enfants jusqu'à trois ans.

Le JT
Les autres sujets du JT
Ramallah (Cisjordanie), en février 2016.
Ramallah (Cisjordanie), en février 2016. (ABBAS MOMANI / AFP)