Cybersécurité : les ministres français invités à désinstaller les applications de messagerie comme Whatsapp, Signal ou Telegram

Selon Elisabeth Borne, ces applications de messageries instantanées "ne sont pas dénuées de failles de sécurité et ne permettent donc pas d'assurer la sécurité des informations" échangées.
Article rédigé par France Info
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
Un écran de téléphone qui affiche plusieurs applications de messagerie, dont Olvid. (DAMIEN MEYER / AFP)

La Première ministre Elisabeth Borne invite, dans une circulaire, les ministres et les membres de leurs cabinets à désinstaller "toute application de messagerie" comme Whatsapp, Telegram ou Messenger, a appris franceinfo mercredi 29 novembre, confirmant une information du Point. La cheffe du gouvernement demande à la place d'installer Olvid, une application développée en France.

C'est au nom de la "cybersécurité" et d'une "plus grande souveraineté technologique française" qu'Elisabeth Borne demande aux équipes de débarasser les ordinateurs et téléphones professionnels des "principales applications de messageries instantanées grand public", comme Whatsapp, Telegram ou Signal, car elles "ne sont pas dénuées de failles de sécurité et ne permettent donc pas d'assurer la sécurité des informations" échangées.

Pour "contrer" les "menaces" qui pèsent sur l'utilisation de ces outils, Elisabeth Borne demande d'installer une application développée par "la société française Olvid" qui "garantit la protection des messages et des utilisateurs de bout en bout". Les données échangées sur cette application sont "chiffrées de bout en bout" et "supprimées dès la reception du mesage". L'usage de l'application Olvid sera complémentaire "au déploiement de Tchap", la messagerie instantanée de l'administration française, et doit se faire "le 8 décembre au plus tard".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.