Cyberattaques : la mairie de Chalon-sur-Saône subit, mais ne cédera pas

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 4 min.
Cyberattaques : la mairie de Chalon-sur-Saône subit, mais ne cédera pas
Article rédigé par
D.Delombre, A.Tribouart, M.Rénier, C.Cournede, N.Lachaud - France 3
France Télévisions

Les cyberattaques se multiplient dans les services publics. France Télévisions a enquêté, pour le JT du 19/20 du mardi 9 mars, à la mairie de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire), qui résiste face aux pirates. 

La mairie de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire) a été victime d'une cyberattaque, qui paralyse tous les ordinateurs de l'agglomération. Isabelle Pollot, hôtesse d'accueil, ne peut plus compter que sur son téléphone et son calepin. "C'est compliqué de retravailler à l'ancienne", concède-t-elle. Personne n'est épargné. À l'état-civil, il faut retourner dans les vieux registres. "Un dossier qui normalement me prend une vingtaine de minutes me prend une heure", explique Laure Guechi, agent administratif. 

"Nous ne donnerons pas un centime

En une nuit, les 1 400 ordinateurs de l'agglomération ont été cryptés de l'extérieur. Depuis, interdiction formelle de les utiliser. Parmi les données chiffrées, le maire a reçu une demande de rançon de la part des pirates. Il ne cédera pas. "On ne reçoit pas une lettre par le facteur nous demandant de déposer une mallette avec des petites coupures dans tel endroit de Chalon, commente Gilles Platret, maire (LR) de Chalon-sur-Saône. Nos amis destructeurs peuvent attendre, nous ne donnerons pas un seul centime du contribuable."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.