Cet article date de plus de six ans.

Facebook inaugure les pubs vidéo automatiques sur les profils

D'une durée de 15 secondes maximum, elles se déclencheront dès que les utilisateurs consulteront leur page personnelle.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le lancement de films publicitaires a été repoussé à plusieurs reprises par Facebook, de crainte que cela entraîne une désaffection des utilisateurs. (NICHOLAS KAMM / AFP)

Facebook se lance. Des pubs vidéo se déclencheront automatiquement à partir de cette semaine sur les profils du réseau social, annonce celui-ci mardi 17 décembre sur sa page Facebook Business. Selon le Wall Street Journal (en anglais), les premières vidéos apparaîtront jeudi. D'une durée de 15 secondes maximum, d'après le quotidien américain, elles seront activées dès que les utilisateurs consulteront leur page personnelle, que ce soit sur un ordinateur ou un smartphone.

Comme à chaque fois, le déploiement de ce nouveau dispositif sera progressif chez le milliard d'utilisateurs dans le monde, et la date de son apparition en France n'est pas connue.

Des pubs lancées sans le son

Selon le WSJ, le premier spot publicitaire est censé être une bande-annonce pour le film de science-fiction Divergente, qui doit sortir au premier semestre de l'an prochain. 

"Si vous ne voulez pas voir la vidéo, vous pouvez tout simplement continuer à scroller et celle-ci s'arrête, précise Facebook. Si la vidéo est cliquée et jouée en grand écran, le son est lancé. A la fin de cette vidéo, un caroussel avec deux autres vidéos apparaîtra", indique le réseau social, qui publie une vidéo de démonstration. 

Sur le mobile, les films publicitaires sont prétéléchargés lorsque l'internaute est en wifi, explique Facebook, afin que son smartphone ne consomme pas de données supplémentaires.

2 millions de dollars par jour pour les annonceurs

Le lancement de ces films publicitaires a été repoussé à plusieurs reprises ces derniers mois, par crainte que cela entraîne une désaffection des utilisateurs. Des problèmes techniques sont aussi en cause, selon le WSJ, qui précise que des expérimentations ont été réalisées la semaine précédente.

Facebook joue gros dans cette affaire : les annonceurs pourraient devoir débourser 2 millions de dollars par jour (1,5 million d'euros) pour une diffusion sur l'ensemble de la communauté Facebook âgée de 18 à 54 ans. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.