Histoire : il y a 70 ans, l'attaque du maquis du Vercors

a revoir

Présenté parJulian Bugier

Diffusé le 21/07/2014Durée : 00h40

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Julian Bugier : Merci. Il y a 70 ans, le 21 juillet 1944, les soldats allemands attaquaient le maquis du Vercors. Haut lieu de la résistance, il était suspecté de préparer l'arrivée des militaires américains.

Le Massif du Vercors, lieu mythique de la Résistance. Des 1943, des centaines de jeunes rejoignent le maquis pour échapper au STO, Service du travail obligatoire en Allemagne. Et se mêler aux résistants de toutes sortes.

Partout, l'ouvrier qui est obligé d'aller travailler pour Hitler. Des réfractaires qui préféraient sauter du train pour l'Allemagne. illégaux. Paysans qui abandonnaient leurs terres. maquisards occupent le Vercors. Le massif surplombe la Vallée du Rhône et les routes d'Italie. Un mois après le Débarquement de Normandie, pas question pour la Wehrmacht de laisser ces routes aux mains de la Résistance. Le 14 juillet, les alliés parachutent des armes, en masse sur le Vercors. Un salut venu du ciel pensent les maquisards. L'ancien résistant Jean Drevet en témoignait.

Ils déchargent des tonnes et des tonnes de matériel, on s'est dit : "on est sauvé". Ce n'était peut-être pas que du matériel qu'il nous fallait, des bonshommes aussi qu'il aurait fallu envoyer. c'est ce même parachutage qui décide les Allemands a intervenir. Les jeunes recrues du maquis ne feront jamais le poids face aux 15.000 soldats de l'armée allemande qui attaquent une semaine plus tard.

Ils perçoivent leur armement le 10 et le 13 au matin, on leur dit: "vous allez empêcher de passer des gars qui ont 5 ans de guerre derrière eux". Le type, il a jamais tiré avec un fusil de guerre.

Etait-il judicieux alors de concentrer au Vercors tant d'hommes peu aguerris face à une armée de métier.

Pour faire un vrai soldat d'infanterie, il faut 18 mois. Comment voulez-vous qu'un type à qui on file un fusil, puisse devenir du jour au lendemain un combattant. Ce n'est pas possible, c'est criminel.

Mais le pire est à venir. Du ciel maintenant, des planeurs arrivent et tombent des parachutistes allemands. Par surprise, ils prennent le plateau du Vercors et commettent les atrocités habituelles de l'armée nazie. Militaires, civils, femmes, enfants sont relevés sans sépulture. Ils portent presque tous des traces de tortures atroces.

Le résultat de la bataille de Vercors, est désastreux pour la Résistance. En moins d'une semaine, 840 Français ont péri, dont plus de 600 maquisards. Une centaine de soldats allemands Le Vercours, reste, 70 ans après les faits, le symbole de la résistance française.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==