VIDEO. Les étrennes aux concierges, une tradition qui se perd

Le gui, les cartes de vœux mais aussi les étrennes sont des traditions qui marquent la fin d’année. Mais elles sont en perte de vitesse.

France 3

Chaque année,  le même rituel : offrir quelque chose à la gardienne. Donner de l’argent, des surprises, une façon de la remercier pour les coups de main qu’elle donne toute l’année : garder les clés, arroser les plantes et décorer le sapin, acheté par ses soins.

"C’est le quotidien. Elle veille sur l’‘immeuble, les résidents, elle rend beaucoup de services, elle est toujours là, on l’aime beaucoup", témoigne une habitante d’immeuble à propos de sa gardienne. 

25 à 30 euros en moyenne

Mais la tradition des étrennes au Nouvel an se perd. Les Français mettent moins la main au porte-monnaie. "Ce n’est pas seulement la crise, les gens perdent l’habitude de donner quelque chose".

En moyenne, les Français donnent désormais 25 à 30 euros. Mais dans les beaux quartiers de Paris, ça tourne autour des 150 à 300 euros. Les concierges commencent leur carrière au SMIC avec un logement de fonction. Les étrennes représentent souvent un 13e mois.

Le JT
Les autres sujets du JT