VIDEO. Le week-end politique du 2 décembre

La crise à l'UMP et le compromis trouvé par le gouvernement et ArcelorMittal sur l'avenir de Florange occupent le devant de la scène politique ce week-end.

France 3

FRANCE - La crise à l'UMP et le compromis trouvé par le gouvernement et ArcelorMittal sur l'avenir de Florange ont occupé le devant de la scène politique, samedi 1er et dimanche 2 décembre.

En effet, une semaine cruciale s'ouvre pour l'UMP, avec un ultimatum fixé à mardi par Nicolas Sarkozy pour trouver une solution qui pourrait passer par un nouveau vote, scénario auquel s'est rallié Luc Chatel, numéro 2 de Jean-François Copé. Premier à s'exprimer dimanche, François Fillon a déclaré que ses soutiens étaient prêts à rencontrer "dès lundi" les proches de Jean-François Copé pour organiser un nouveau scrutin pour la présidence de l'UMP.

Quant à Marine Le Pen, la présidente du FN a estimé dimanche que le ministre Arnaud Montebourg aurait dû démissionner après l'arbitrage gouvernemental du dossier Florange, mais qu'il ne l'a pas fait car il "défend son intérêt personnel". Sur France 3, l'eurodéputée a assuré que le ministre du Redressement productif, qui avait brandi la menace de la nationalisation de ce site sidérurgique, "vient d'être très sèchement désavoué par le gouvernement auquel il participe".

Le député UMP de Paris, François Fillon, le 2 décembre 2012 à l\'abbaye de Royaumont, à Asnières-sur-Oise (Val-d\'Oise).
Le député UMP de Paris, François Fillon, le 2 décembre 2012 à l'abbaye de Royaumont, à Asnières-sur-Oise (Val-d'Oise). (FRED DUFOUR / AFP)