Cet article date de plus de neuf ans.

Vidéo En grève de la faim, le maire de Sevran "tient le choc"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Francetv info
Article rédigé par
France Télévisions

L'écologiste Stéphane Gatignon a passé sa troisième nuit sous une tente devant l'Assemblée nationale à Paris. Il demande une aide financière pour sa ville de Seine-Saint-Denis.

POLITIQUE – "Ça va. Un peu frais. Ça gargouille un peu dans le ventre. Mais on tient le choc." En grève de la faim, le maire de Sevran a passé sa troisième nuit sous une tente devant l'Assemblée nationale à Paris, afin de réclamer une aide financière pour sa ville. Stéphane Gatignon a été interviewé en direct sur Canal +, lundi 12 novembre au petit matin. 

Son but : appuyer sa demande de cinq millions d'euros pour sa ville de 51 000 habitants, en Seine-Saint-Denis, en proie au chômage, à la misère sociale et au trafic de drogue. "On va voir demain la discussion qu'il y aura à l'Assemblée nationale", a encore déclaré l'élu Europe Ecologie-Les Verts, "a priori, il y aura un amendement sur la dotation de solidarité urbaine. Ce n'est pas une aide exceptionnelle que je demande, c'est vraiment une aide structurelle".

L'enjeu, a-t-il dit, c'est la "péréquation" entre communes riches et pauvres. "On ne peut pas continuer à avoir en France des communes riches, des maires assis sur des coffres-forts et d'autres qui ont du mal à joindre les deux bouts et qui sont souvent en banlieue" avec des populations "plus jeunes, donc un besoin de davantage d'écoles""J'espère que demain soir j'arrêterai, j'ai beaucoup d'autres choses à faire, j'ai envie de revivre une vie normale", a insisté ce père de famille de 43 ans.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.