Cet article date de plus de neuf ans.

Rachida Dati vote pour l'ACTA… par erreur

La députée européenne s'est finalement abstenue mercredi lors du vote sur le traité anti-contrefaçon ACTA. La faute à "un problème de boîtier électronique".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La députée européenne Rachida Dati lors d'un vote au Parlement européen à Strasbourg (Bas-Rhin), le 4 juillet 2012. (VINCENT KESSLER / REUTERS)

"Un problème de boîtier électronique". C'est ainsi que Rachida Dati a justifié son vote en faveur du traité anti-contrefaçon ACTA au Parlement européen, mercredi 4 juillet. Sur son blog, l'eurodéputée UMP a expliqué le lendemain qu'elle a fini par s'abstenir dans un second temps, en raison d'un "problème de boîtier électronique dans l’hémicycle au Parlement européen".

Les députés européens ont rejeté à une très large majorité (468 voix contre, 39 pour, 165 abstentions) ce traité très controversé. Et parmi ces 39 pro-ACTA, 21 sont des députés français, dont 17 font partie de l'UMP, selon les comptages de Slate.fr qui cite notamment Brice Hortefeux, Rachida Dati ou encore Nora Berra, ancienne secrétaire d'Etat à la Santé de Nicolas Sarkozy.

Dont acte pour Rachida Dati, qui semble s'être trompée de touche. Après son "problème de boîtier électronique", l'ancienne garde des Sceaux s'y est donc reprise une deuxième fois. "J’ai tout de suite fait corriger mon vote sur ACTA : mon intention était bien de m’abstenir et de ne pas voter pour", écrit-elle sur son blog. Pour preuve de sa bonne foi, elle met en lien dans son billet le procès-verbal de la séance du Parlement européen consacré au vote, où l'on peut constater que sa "correction" figure parmi les abstentions. 


Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.