Mayotte : un plan d'expulsion pour lutter contre la délinquance

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min
L'opération Wuambushu vise à expulser les étrangers clandestins principalement venant des Comores voisine à Mayotte. Un plan salué par les élus locaux qui pointent de façon récurrente l'augmentation de la délinquance. -
Mayotte : un plan d'expulsion pour lutter contre la délinquance L'opération Wuambushu vise à expulser les étrangers clandestins principalement venant des Comores voisine à Mayotte. Un plan salué par les élus locaux qui pointent de façon récurrente l'augmentation de la délinquance. - (France 3)
Article rédigé par France 3 - M. Khiat, Mayotte la 1ère, V. Labenne
France Télévisions
France 3
L'opération Wuambushu vise à expulser les étrangers clandestins principalement venant des Comores voisine à Mayotte. Un plan salué par les élus locaux qui pointent de façon récurrente l'augmentation de la délinquance.

À Mayotte, des bidonvilles s'étendent sur plusieurs kilomètres. Ces centaines d'habitations sont habités par des centaines d'immigrés clandestins arrivés des Comores voisines. C'est justement ces personnes qui sont visées par l'opération d'expulsion nommé Wuambushu. Ce jeudi, 500 policiers et gendarmes sont mobilisés pour agir. Sur les réseaux sociaux, certains saluent l'opération d'expulsion.

10 000 étrangers clandestins visés

Celle-ci est aussi saluée par des élus locaux qui dénoncent des faits de délinquance quotidien. "Cette opération trouve déjà une solution à l'intérieur de l'île pour identifier et repérer ces personnes et les reconduire à la frontière", explique le maire de Bandrélé (Mayotte). Cette année, les attaques à la personne ont augmenté de 50%. L'opération pourrait cibler jusqu'à 10 000 étrangers en situation irrégulière. Certains devraient être expulsé vers une île voisine.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.