Cet article date de plus de neuf ans.

Les Restos du cœur entament leur campagne d'hiver

Pour le lancement de sa campagne d'hiver, l'association d'aide aux démunis s'inquiète de la baisse de ses moyens alors que le nombre de bénéficiaires, lui, augmente avec la crise.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'entrepôt des Restos du Cœur dans la zone industrielle de la Delorme, à Marseille (Bouches-du-Rhône), le 25 novembre 2011. (PHOTOPQR / LA PROVENCE/ MAXPPP)

A l'origine, l'initiative de Coluche était vouée à disparaître. Et pourtant, pour la 27e année consécutive, les Restos du Cœur entament leur campagne d'hiver lundi 28 novembre, dans un contexte de crise "de plus en plus néfaste", selon l'association.

Une fois de plus, 60 000 bénévoles vont se mobiliser pour venir en aide aux plus démunis. Lors de la précédente campagne, 109 millions de repas ont été distribués et 860 000 personnes ont été prises en charge.

Des chiffres qui augmentent de façon inquiétante, selon l'association : "25 % de personnes accueillies en plus au cours des trois dernières années et des ressources menacées : l'équation 'faire plus avec moins' fait peser un grand risque sur l'aide qu'apportent les Restos."

S'immiscer dans la campagne présidentielle

Même si le projet d'amendement visant à réduire la déductibilité fiscale des dons a été retiré mi-novembre, les Restos s'inquiètent toujours d'une telle mesure qui "provoquerait une chute mécanique des dons (...) alors que la confiance des donateurs n'a jamais été aussi indispensable".

A six mois de l'élection présidentielle, les Restos du Cœur comptent s'immiscer dans la campagne pour qu'elle "n'oublie pas les plus pauvres", en plaidant notamment pour "une politique de l'hébergement et du logement qui favorise réellement l'accès à un toit pour tous".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.