Les pères n'ont pas "envie de changer des couches", selon Pécresse

La députée UMP estime qu'il "sera socialement mieux vécu" de les voir poser un congé parental pour "s'impliquer dans des problèmes un peu plus compliqués", à l'adolescence notamment.

Valérie Pécresse milite pour un congé parental pouvant être pris n\'importe quand durant l\'enfance.
Valérie Pécresse milite pour un congé parental pouvant être pris n'importe quand durant l'enfance. (KATRINA WITTKAMP / PHOTODISC / GETTY IMAGES)

Aux mères, les couches, et aux pères, la crise d'ado. Valérie Pécresse a proposé de "rééquilibrer les responsabilités des pères et des mères dans l'éducation", mardi 2 juillet, dans une interview au Journal des Femmes.

Défendant un élargissement du congé parental en fonction de l'âge de l'enfant, la députée UMP des Yvelines affirme qu'il serait "socialement mieux vécu par les entreprises de voir les pères s'impliquer dans des problèmes un peu plus compliqués" que changer des couches.

Les pères sont "une figure d'autorité"

"Il sera mieux toléré en entreprise qu'un père de famille prenne six mois de congés car son enfant est en crise d'adolescence, plutôt que six mois car il n'a pas de solution de garde durant la petite enfance", juge l'ancienne ministre de l'Enseignement supérieur, qui milite pour un congé parental pouvant être pris n'importe quand durant l'enfance.

"On sait bien combien les enfants ont besoin de suivi à l'adolescence, a soutenu Valérie Pécresse dans l'interview relayée par Le Lab. Et c'est à ce moment que l'on aurait le plus besoin des pères, notamment parce qu'ils sont une figure d'autorité."

Duflot "dégoûtée" lance les hostilités sur Twitter

Les propos de l'ancienne ministre ont fait réagir Cécile Duflot, mardi 9 juillet, alors que le gouvernement a annoncé, en mars, une réforme du congé parental pour favoriser un meilleur partage des tâches entre pères et mères. La ministre du Logement s'est dit "dégoûtée" par la vision soutenue par Valérie Pécresse.

La députée des Yvelines a répondu quelques heures plus tard, pendant la séance de questions au gouvernement. Elle a notamment réclamé l'ouverture du congé parental "à tous les âges de l'enfant" :

Zemmour appelle le gouvernement à "se mêler de ses fesses"

L'éditorialiste Eric Zemmour avait défendu, quelques jours auparavant, une position proche de celle de la députée UMP. "Tous les spécialistes de l'enfant vous disent que jusqu'à 6 ans au moins, les enfants n'ont absolument pas besoin de leur père et qu'ils ont uniquement besoin de leur mère", a-t-il soutenu sur i-Télé. Il a dénoncé le projet de réforme du gouvernement, qui "exige que les pères deviennent des mères comme les autres", avant d'appeler Najat Vallaud-Belkacem, en charge du texte, à "se mêler de ses fesses".

Aujourd'hui, le congé parental peut être accordé à tout salarié à l'occasion d'une naissance ou d'une adoption. D'une durée initiale d’un an maximum, il peut être prolongé deux fois. Toutefois, de nombreux parents y renoncent, pour plusieurs raisons.