Les Français divisés sur la fessée

Alors que le Conseil de l'Europe veut que la France condamne les punitions corporelles, France 3 a évoqué le sujet avec des Français.

FRANCE 3

Le débat sur la fessée est relancé. Le Conseil de l'Europe veut sanctionner la France et lui demande de condamner les punitions corporelles, comme le font 27 pays européens. Mais le sujet divise dans l'Hexagone. La fessée est une habitude bien ancrée.

"Faut savoir la donner, faut savoir la doser", lâche un homme à France 3. Une femme pense que "le dialogue est plus constructif qu'une fessée" mais avoue qu'elle en a reçu "quelques-unes" et qu'elle ne "peut pas dire qu'elles ne [lui] ont pas servi". "Une de temps en temps, ça ne fait pas de mal", assure un passant.

Une "loi gadget" ?

Le docteur Gilles Lazimi milite contre les violences éducatives et veut que l'interdiction soit inscrite dans la loi. Selon lui, c'est cette avancée "qui peut et va amener les personnes à ne plus y recourir". Martine Brousse, présidente de la Voix de l'enfant, estime que la priorité est ailleurs et tacle une "loi gadget, car elle ne sera pas appliquée".

Le JT
Les autres sujets du JT