Cet article date de plus de six ans.

La justice autorise la mairie de Melun à maintenir sa crèche de Noël

Le tribunal administratif avait été saisi par des partisans de la laïcité qui souhaitaient retirer la crèche installée dans les jardins de l'hôtel de ville de Seine-et-Marne.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La mairie de Melun (Seine-et-Marne) pourra conserver sa crèche de Noël après la décision du tribunal administratif, le 22 décembre 2014. ( GOOGLE MAPS)

Les crèches de Noël font de nouveau parler d'elles. Le tribunal administratif de Melun (Seine-et-Marne) a autorisé, lundi 22 décembre, cette commune à conserver sa crèche de Noël, trois jours après une décision similaire à Béziers (Hérault). La justice avait été saisie par des partisans de la laïcité.

La fédération des Libres penseurs de Seine-et-Marne, qui se bat depuis plusieurs années contre l'installation de cette crèche dans les jardins de l'hôtel de ville de Melun, estimait qu'il s'agissait d'une rupture de la loi de 1905, qui interdit l'apposition de signes religieux dans les lieux publics. En audience, vendredi, le rapporteur public avait jugé que la crèche de Melun présentait bien un caractère religieux, et rendu un avis favorable à sa désinstallation.

Une "tradition", selon la mairie

Le tribunal a finalement donné raison à la mairie de la commune, qui défendait "une tradition", selon son avocat. A la fin novembre, le tribunal administratif de Nantes (Loire-Atlantique) avait enjoint le conseil général de la Vendée de démonter sa crèche de la Nativité installée dans le hall de ses locaux. Le conseil général a fait appel. 

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.