La cote de François Hollande dégringole dans un nouveau sondage

Le chef de l'Etat voit sa cote de confiance reculer de cinq points, selon l'institut CSA. 

Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, et le chef de l\'Etat, François Hollande, lors d\'une cérémonie en l\'honneur de Stéphane Hessel, le 7 mars 2013 à Paris.
Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, et le chef de l'Etat, François Hollande, lors d'une cérémonie en l'honneur de Stéphane Hessel, le 7 mars 2013 à Paris. (GUIBBAUD / SIPA)

Les sondages se suivent et se ressemblent pour François Hollande. Après une brève embellie liée à l'intervention au Mali, le chef de l'Etat voit sa cote de confiance chuter lourdement dans une nouvelle enquête d'opinion.

Le sondage

Selon le dernier baromètre CSA-Les Echos* publié jeudi 7 mars, seuls 33% des Français font désormais "confiance à François Hollande pour affronter efficacement les principaux problèmes qui se posent au pays", soit cinq points de moins par rapport à la dernière enquête. 

La cote présidentielle chute dans quasiment tout l'éventail politique, excepté chez les sympathisants du MoDem (45% d'opinions favorables, +19 points). François Hollande progresse légèrement chez les employés (+4), les cadres et professions libérales (+1), mais recule lourdement chez les ouvriers (-10) et les professions intermédiaires (-11).

De son côté, Jean-Marc Ayrault voit sa cote reculer de quatre points, avec 30% des Français qui lui accordent leur confiance.

L'interprétation

François Hollande est "victime, d'abord, de la hausse du chômage et des inquiétudes d'une opinion qu'il ne parvient pas à rassurer", explique le quotidien Les Echos, qui souligne que depuis son élection, le chef de l'Etat a perdu au total 25 points !

"C'est politiquement préoccupant", juge Jérôme Sainte-Marie, le directeur du département politique-opinion de CSA.

L'évolution de ses cotes de confiance depuis le 6 mai

*Sondage réalisé par téléphone les 5 et 6 mars 2013 auprès d'un échantillon national de 1 000 personnes âgées de 18 ans et plus, constitué d'après la méthode des quotas.