Cet article date de plus d'onze ans.

Jean-François Copé est désigné nouveau président de l'UMP

Le député-maire de Meaux a recueilli 50,03% des voix, soit un écart de 98 voix. François Fillon a concédé sa défaite mais dénoncé une "fracture à la fois politique et morale" au sein de l'UMP.

Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Jean-François Copé avait revendiqué sa victoire à la tête de l'UMP dès le 18 novembre 2012.  (MEHDI FEDOUACH / AFP)

SUCCESSION A L'UMP - Le suspense a pris fin, mais le plus dur est à venir dans la succession à l'UMP. Jean-François Copé a été désigné président de l'UMP lundi 19 novembre, plus de 24 heures après la fermeture des bureaux de vote. A l'issue d'un imbroglio qui fera date, la commission interne chargée du scrutin s'est réunie peu avant 20h30 pour délibérer et a annoncé la victoire du député-maire de Meaux. Il a recueilli 50,03% des voix, soit 98 voix d'avance sur un total de 176 608 votants ! En 2008, Martine Aubry avait été élue à la tête du PS avec 102 voix d'avance sur Ségolène Royal.

Dans une brève intervention après la proclamation des résultats, François Fillon a évoqué un "scrutin qu'[il] aurai[t] pu contester" en raison de "nombreuses irrégularités" et dénoncé des "méthodes qui ne rencontrent de [sa] part aucune approbation". Constatant une "fracture manifeste" au sein de l'UMP "à la fois politique et morale", il a annoncé que "la réduire et la dépasser, tel est l'objectif qu'[il] [s]'assigne". Patrice Gélard, le président de la commission de contrôle des opérations électorales (Cocoe), a appelé pour sa part à "une rénovation" des statuts de l'UMP après la crise traversée par le parti lors du scrutin.

Suivez l'évolution de la situation dans notre direct. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.