Cet article date de plus d'un an.

Dans les parkings souterrains de Lyon, les vélos prennent la place des voitures

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Parkings vélos Lyon
Article rédigé par
France Télévisions

À Lyon, le principal gestionnaire de parkings souterrains s'adapte au nombre croissant de cyclistes en transformant une partie des emplacements jusqu'ici réservés aux voitures, en espaces sécurisés pour les vélos et notamment les fameux "cargos" de plus en plus plebiscités. Face à la demande, 900 places supplémentaires vont être créées d'ici 2022. #IlsOntLaSolution

C'est un peu le laboratoire de la Métropole. Ce parking du centre-ville accueille le premier espace équipé d'emplacements pour les vélos cargo. Une expérimentation amenée à se développer car ces drôles d’engins sont de plus en plus plébiscités. Des places de stationnement sécurisées. Un service indispensable pour des deux-roues de plus en plus techniques, de plus en plus chers aussi et donc de plus en plus convoités par les voleurs. Avec cette solution, les utilisateurs sont rassurés. "Je l’utilise depuis quatre ans, n’ayant pas confiance en la sécurité dans les rues juste avec un antivol, j’ai préféré avoir un endroit clos, verrouillé et surveillé. C’est tranquille et j’habite en face", se réjouit cet abonné.

Prix de la tranquillité : seulement 38 euros l'année. C’est trois à quatre fois moins que l’abonnement mensuel pour une voiture. Alors forcément à ce prix-là, il y a de la demande. Et la liste d'attente pour obtenir une place dans plusieurs parkings du centre s’allonge chaque jour.

Un espace de 900 places

Conséquence : le nombre de places de stationnement réservées aux vélos va doubler. L’objectif étant d’atteindre 2200 emplacements dès 2022. Quitte à rogner de plus en plus sur les zones voiture. Une stratégie assumée par Pascale Gibert la directrice générale de Lyon Parc Auto, qui gère plus de 20 000 places de stationnement : "Effectivement ça réduit les espaces, mais quelque part ça offre une place plus forte au vélo que celle qu’on lui accordait jusqu’à présent. En même temps, on parle là de la réalisation de 800, 900 places pour les vélos, pour une réduction de 80 places de voitures au total sur deux ans". LPA s’adapte ainsi à la hausse croissante des trajets à vélo dans la métropole de Lyon, avec des records battus chaque année.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.