Cet article date de plus de cinq ans.

Migrants : Paris et Londres veulent faire bloc pour endiguer le phénomène

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Migrants : Paris et Londres veulent faire bloc pour endiguer le phénomène
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Malgré les moyens déployés, les migrants sont toujours aussi nombreux.

À Coquelles (Pas-de-Calais), ce dimanche 2 août au matin, ils étaient plus de 200 migrants à tenter de rejoindre le tunnel sous la Manche. "Ça nous prend douze heures à chaque fois pour marcher, essayer et revenir. On n'a pas dormi, on a dû sauter au dessus des barrières. Oui c'est dangereux, on sait tous que c'est dangereux", explique Kabir, 16 ans, originaire d'Afghanistan.

Une douzaine de traités

Juste au-dessus de la jungle, 15 millions d'euros ont été investis par les Britanniques pour des barrières qui sécurisent le port de Calais. 10 millions d'euros vont être débloqués pour sécuriser le site du tunnel. Mais pour la ville de Calais, cela ne suffit pas. "Ça ne se réglera jamais par uniquement de l'argent, des chiens ou des policiers", explique Philippe Mignonet, adjoint au maire de Calais chargé de la sécurité. Comment revoir la question de la frontière avec l'Angleterre ? Un sujet qui devrait être au menu des futures rencontres franco-britanniques. Depuis 1989, pas moins d'une douzaine de traités bilatéraux ont été signés sur le sujet.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Migrants à Calais

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.