Migrants à Calais : Paris et Londres font front commun

Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur, et son homologue britannique veulent agir ensemble face à la question migratoire à Calais.

FRANCE 2

À Calais, la crise devient aiguë. Les migrants n'ont jamais été aussi nombreux depuis vingt ans, mais les mesures de sécurité n'ont jamais été aussi drastiques. Les migrants prennent désormais de plus en plus de risques pour passer en Grande-Bretagne. Les morts s'accumulent : dix en deux mois. Les ministres de l'Intérieur français et britannique lancent un appel pour tenter de juguler le flux de migrants. "Pour la France, comme pour le Royaume-Uni, les choses sont claires : mettre fin à cette situation est une priorité absolue", ont déclaré ce dimanche 2 août au matin les ministres. 

Effectif renforcé 

Dans cette déclaration commune, Bernard Cazeneuve et son homologue rappellent les moyens supplémentaires mis en oeuvre ces derniers mois : quinze millions d'euros pour renforcer la sécurité dans la région, dix millions pour sécuriser le tunnel et les voies et 550 policiers et gendarmes dont l'équipe a été renforcée par 120 personnes supplémentaires.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des migrants longent la voie ferrée qui mène au tunnel sous la Manche, le 29 juillet 2015.
Des migrants longent la voie ferrée qui mène au tunnel sous la Manche, le 29 juillet 2015. (THIBAULT CAMUS / AP / SIPA)