Cet article date de plus de neuf ans.

Euro Millions. Comment gagner le gros lot

Le vainqueur de l'Euro Millions vous fait envie ? Il n'existe pas de recette miracle, mais il est possible d'arrondir ses fins de mois en jouant. Le tout, c'est de bien s'y prendre. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 6 min.
Le 13 novembre 2012, un habitant des Alpes-Maritimes a remporté la plus grosse cagnotte de l'Euro Millions jamais décrochée par un Français, soit 169 837 010 euros. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

BUZZ - "Le 11. Le 16. Le 21. Le 24. Le 29, et les numéros étoiles : le 2 et le 6." La personne qui a joué ces numéros a eu la chance de gagner, mardi 13 novembre, la plus grosse cagnotte de l'Euro Millions jamais décrochée par un Français : 169 837 010 euros. 

Francetv info en a profité pour faire le point sur les meilleures façons de rafler la mise. Mais est-il possible de mettre la chance de son côté ?

Pour gagner… il faut jouer

Les Français l'ont bien compris. Ils allouent en moyenne 134 euros par an et par personne aux jeux d'argent et de hasard, estime un rapport de 2006 réalisé par le sénateur François Trucy (UMP) pour la commission des Finances. Alors que la crise a attaqué les Français au porte-monnaie, "les mises des joueurs ainsi que leurs dépenses nettes (les mises moins les gains) ont augmenté de façon importante au cours des dernières années, de même que les chiffres d’affaires des opérateurs de jeux", indique même un rapport sur les pratiques des jeux de hasard et d'argent en France en 2010, réalisé par l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes). Depuis trois ans, le secteur enregistre même une hausse de 50%, ajoute L'Express. 

En 2010, la Française des Jeux a dénombré 27,8 millions de joueurs, adeptes des loteries (Euro Millions, Loto, etc), des jeux de grattage ou des paris sportifs (Loto sportif). Si l'activité s'est ralentie dans les 200 casinos français, ils avaient tout de même accueilli 37,4 millions de personnes en 2008, rapporte le document de l'Inpes. Quant au Pari mutuel urbain, PMU pour les intimes, il enregistrait en 2009 sa douzième année de croissance consécutive, avec un chiffre d'affaires de 9,3 milliards d’euros et 6,5 millions de fidèles.

 Pour gagner… il faut se renseigner

Tous ces jeux n'offrent pas les mêmes chances de succès. Ainsi, il convient de bien choisir la formule qui fera de vous (on croise les doigts) un millionnaire. Pour cela, il est possible de se reporter au "taux de retour joueur" (TRJ) : soit le pourcentage des mises redistribuées aux joueurs sous forme de gains. S'il ne détermine pas vos chances de gagner, ce taux indique dans quelle proportion votre mise pourrait vous revenir, sans préciser si ce sera sous la forme de quelques très gros gains, ou de nombreux petits gains. 

Selon le rapport de l'Inpes, les casinos présentent le meilleur taux de retour joueur : 85% en moyenne. En ce qui concerne la Française des Jeux, la loi indique que ce taux doit se situer entre 45 et 85%, et 75% pour les loteries. En moyenne, il se situe autour de 60%. Au PMU, il représente plus de 70%. Un joueur a donc a priori plus de chance de gagner au casino - où le TRJ peut atteindre 98,5% au baccara ! - qu'au grattage. 

Mais attention, ce taux global cache des disparités, indique le site Kelbet, spécialisé dans les jeux d'argent et de hasard. Parmi les jeux à gratter, mieux vaut opter pour une carte Totémia ou un 7 Extra (70% de TRJ) que pour un solitaire (58,5%) ou un Dédé (60%), estime le site, qui dresse le tableau des statistiques de chaque jeu. Le comparateur de sites de jeux d'argent Kuzeo.com a même couplé ces données avec les "chances de gagner", pour plus de précision. Ainsi, "pour gagner 1 000 euros, le mieux semble être le Banco (22.22/1 million)", détaille le site.

Quant à l'Euro Millions, loterie star avec ses gains pouvant dépasser les 100 millions d'euros, il présente un TRJ assez faible : 50%, selon Kelbet, qui ajoute toutefois que le numéro chance offre "une chance sur 10 de récupérer sa mise". Et le jackpot dans tout ça ? Improbable, hélas : "1 chance sur 19 068 840 pour le Loto et 1 chance sur 116 531 800 pour l'Euro Millions", indique Kuzeo.com

Suivant ces données, il apparaît plus "raisonnable" de jouer au Kéno (59%) ou au Rapido (66,52 %), dont les gains sont moins faramineux.

Pour gagner… il faut s'y connaître (un peu)

"Les jeux de hasard sont les plus rémunérateurs. Pour autant, il est recommandé, si on veut gagner régulièrement, d'aller plutôt vers les jeux qui allient chance et stratégie, comme le poker ou les paris en ligne, explique Florian Motemps, cofondateur de Kuzeo. Le plus difficile étant d'avoir plus de gains que de pertes sur le long terme." 

Si un novice peut se lancer dans les paris sportifs grâce aux cotes et statistiques disponibles sur internet, le secret de la régularité réside tout de même dans sa connaissance du milieu. "Bien sûr, il est conseillé, pour quelqu'un qui veut se mettre à parier en ligne, de choisir un sport qui lui plaît vraiment, confirme Florian Motemps. Car dès qu'il s'agit de pari combiné, il faut être capable d'analyser les matchs ou de prendre en compte les éventuelles blessures de joueurs, etc. C'est du boulot."

Pour gagner… il ne faut pas se laisser berner 

Pour tous les jeux reposant sur la chance, laissez tomber la sorcellerie ("prenez du fiel d'un taureau et mettez-le dans la peau d'une anguille morte par faute d'eau. Ajoutez-y 4 millilitres de sang de vautour"). Les ondes et pendules (la "radiesthésie"), ne pourront pas grand-chose pour vous, pas plus que la "ludographie", cette "science du jeu" selon laquelle un chiffre peut ne pas être en forme, tel un joueur de foot en fin de saison ("science" évidemment taclée par Charlatans.info.)

Quant aux méthodes scientifiques, si elles existaient, les profs de maths seraient milliardaires. Les probabilités censées régir le tirage du Loto relèvent plutôt de la croyance populaire : "Ce n'est pas parce que le 26 est tombé trois fois dans la semaine qu'il ne sortira plus, confirme Florian Motemps. En revanche, il existe des superstitions, évidemment." Jouer la date de naissance de vos enfants, remplir une grille tous les vendredis 13 ou ne jamais cocher deux numéros qui se suivent ne vous fera ni gagner, ni perdre davantage.

"Pour ce qui est du Loto, c'est très simple : 49 boules présentes, 6 seront tirées au hasard, ce qui fait au début pour chaque boule une chance sur 49 de sortir, puis 1 chance sur 48 (puisqu'il ne reste plus que 48 boules), une chance sur 47, etc. jusqu'à la sixième", explique-t-on sur le site… Charlatans.info, qui consacre un long article à démonter les formules pseudo-scientifiques appliquées aux jeux de tirage.   

 

Dans le cadre de son Baromètre santé 2010 et en collaboration avec l'Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT), l'Inpes a démontré que 1,3% des joueurs avaient un comportement dit "problématique" : "0,9% (400 000 personnes) présentent un risque modéré de se trouver en difficulté par rapport au jeu et 0,4% sont des joueurs excessifs en grande difficulté face à celui-ci (200 000 personnes)." Même lorsqu'il s'agit de cocher et de gratter, l'important serait de participer. "Une grille de Loto à deux euros, c'est le prix du rêve, de l'adrénaline", conclut Florian Motemps. C'est déjà ça de gagné.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.