Cet article date de plus de cinq ans.

En Guadeloupe, le Mémorial ACTE divise

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
En Guadeloupe, le Mémorial ACTE divise
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

En Guadeloupe, un mémorial consacré à la mémoire de la traite négrière va être inauguré.

Commémorer la mémoire des esclaves, c'est le but du memorial Acte construit en Guadeloupe. Longtemps la traite négrière a fait l'objet d'un déni dans l'histoire. Pour se souvenir, le mémorial a été crée. Des collections d'objets datant de plusieurs siècles y seront exposés. "Voilà par exemple une entrave française que les esclaves portaient aux pieds" explique Thierry L'Etang, anthropologue. Après l'inauguration officielle prévue ce dimanche, le Memorial Acte sera ouvert en juillet prochain. Il devrait accueillir 300.000 visiteurs par an.

Financement polémique

Le mémorial estimé à 85 millions d'euros représente le double du coût initialement prévu pour sa construction. Dans une région touchée par le chômage et la crise économique, certains réclament même des réparations financières: "La France à travers Mr Chirac à l'époque a reconnu le crime fait par l'état français contre les juifs et c'est normal. Nous voulons un traitement égal car nous sommes comme nos amis juifs des êtres humains et nous pensons qu'il ne peut pas y avoir deux poids, deux mesures". explique Luc Reinette, fondateur du Comité international des peuples noirs (CIPN). 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.