Corse : quels changements en cas d’autonomie ?

Publié
Corse : quels changements en cas d’autonomie ?
FRANCE 2
Article rédigé par
G. Daret - France 2
France Télévisions

La Corse a fait un grand pas vers l’autonomie. Mais quels changements cela impliquerait-il ? En direct depuis l'Élysée, le journaliste Guillaume Daret apporte quelques éléments de réponses, mercredi 16 mars. 

Les contours de la possible autonomie restent à définir. En duplex de l’Élysée mercredi 16 mars, le journaliste de France Télévisions Guillaume Daret nous l'explique. "Le principe de ce système, c’est que l’État central conserve les fonctions régaliennes, c’est-à-dire la police, la justice et l’armée." Tout le reste relèvera alors de l’autorité autonome. Cela comprend donc, l’économie, le social, les transports, la fiscalité et l‘éducation, entre autres. Du côté de l’exécutif, on prend le modèle de la Polynésie Française, "qui peut décider de certains impôts", relève Guillaume Daret.

Pas d’autonomie avant l’élection

Quoi qu’il en soit le processus d’autonomie ne pourra être mis en place avant l’élection présidentielle. En outre, cela pourra être remis en cause par un autre président de la République si quelqu’un d’autre venait à être élu. Les candidats des oppositions dénoncent d’ailleurs "une mesure électoraliste et un gouvernement qui cède aux violences", rapporte le journaliste de France Télévisions.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.