Après deux nuits d'émeutes, le calme revient dans le quartier d'Amiens-Nord

250 policiers ont été déployés pendant la nuit, qui s'est déroulée sans incident.

Des policiers patrouillent dans le quartier d\'Amiens-nord (Somme), le 14 août 2012.
Des policiers patrouillent dans le quartier d'Amiens-nord (Somme), le 14 août 2012. (GUILLAUME CLEMENT / LE COURRIER PICARD / MAXPPP)

FAITS DIVERS - Après deux nuits de violences, les habitants du quartier nord d'Amiens (Somme) redoutaient de nouveaux incidents pendant la nuit de mardi à mercredi, en dépit de l'arrivée de 100 policiers supplémentaires annoncée mardi 14 août par le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls. Au total, 250 agents étaient déployés sur le terrain. Le calme est finalement revenu dans la capitale picarde, et la nuit s'est déroulée sans incident, comme l'a constaté une équipe de France 2 sur place :

Sarah Bernuchon et Guillaume Beaufils - France 2

Dans la nuit de lundi à mardi,  de violents affrontements entre jeunes et forces de l'ordre, jugés inacceptables par l'exécutif, ont blessé 16 policiers et occasionné de gros dégâts dans le quartier nord de la ville. Les renforts déployés mardi soir étaient composés de deux compagnies de CRS, disposant d'engins lanceurs d'eau antiémeute, d'une trentaine de policiers des départements voisins et de fonctionnaires de la police judiciaire. Un hélicoptère de la gendarmerie était également mobilisé.

Le président François Hollande avait promis dans la journée de mettre en œuvre "tous les moyens de l'Etat" pour lutter contre les violences. Sur France 2, le ministre de l'Intérieur Manuel Valls en a appelé mardi soir "au calme, à la responsabilité des parents", affirmant que "l'ordre doit revenir. Ce qui s'est passé est inacceptable""Rien ne peut excuser, rien, qu'on tire sur des policiers, qu'on tire sur des forces de l'ordre et qu'on brûle des équipements publics", avait-il déclaré dans l'après-midi à Amiens.

Francetv info