Crash d'hélicoptères dans le Var : "L'hypothèse de travail est celle d'une collision", annonce le procureur de Marseille

Les hélicoptères militaires impliqués dans l'accident sont deux appareils de l'Ecole de l'aviation légère de l'armée de terre (Ealat) du Cannet-des-Maures, a précisé la préfecture du Var. Au moins cinq personnes sont mortes dans l'accident. 

Des gendarmes et des pompiers, près du lieu où deux hélicoptères de l\'armée sont entrés en collision vendredi 2 février 2018 non loin de Carcès (Var).
Des gendarmes et des pompiers, près du lieu où deux hélicoptères de l'armée sont entrés en collision vendredi 2 février 2018 non loin de Carcès (Var). (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Ce qu'il faut savoir

Deux hélicoptères de l'armée se sont écrasés, vendredi 2 février au matin, près du lac de Carcès (Var), à une dizaine de kilomètres de Brignoles. Au moins cinq personnes sont mortes dans l'accident, a appris franceinfo. "Les hélicoptères se sont percutés, il y avait trois personnels dans l'un et deux dans l'autre, tous sont morts", a détaillé une source de la compagnie de gendarmerie de Brignoles à l'AFP. "L'hypothèse de travail est celle d'une collision", a annoncé vendredi après-midi le procureur de Marseille, au côté de la ministre des Armées Florence Parly venue témoigner de son "émotion" et de son "soutien"Suivez la situation en direct. 

  Les causes de l'accident sont inconnues. "Le premier appareil s'est écrasé sur une route départementale et l'autre dans une zone boisée", a expliqué Jean-Luc Videlaine, préfet du Var, sur France Bleu Provence. "Un hélicoptère est complètement disloqué et le deuxième a brûlé", a détaillé le préfet, ajoutant qu'à l'intérieur se trouvaient "des moniteurs et des stagiaires". Pour l'instant, les causes de l’accident ne sont "pas identifiables", a précisé Jean-Luc Videlaine.

Emmanuel Macron adresse ses condoléances. Dans un communiqué, Emmanuel Macron a exprimé son "profond respect pour l’engagement de ces officiers qui s’entrainaient afin de se préparer à leurs futures missions." Le chef de l'Etat a adressé ses "très sincères condoléances aux familles et aux proches de ces militaires ainsi qu'à leurs camarades. Il les assure de la pleine solidarité de la Nation en ces douloureuses circonstances."

Des hélicoptères d'une école d'aviation militaire. Les hélicoptères militaires impliqués dans l'accident sont deux appareils de l'Ecole de l'aviation légère de l'Armée de terre (Ealat) du Cannet-des-Maures, a précisé la préfecture du Var dans un communiqué.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #CRASH

20h22 : Deux hélicoptères d'une école de l'armée de Terre se sont écrasés ce matin dans le Var, à une cinquantaine de kilomètres de Saint-Tropez, faisant cinq morts. Sur Twitter, l'armée de terre rend hommage à ses membres disparus.

16h16 : "En l'état, l'hypothèse de travail est celle d'une collision", juste après le décollage, déclare Xavier Tarabeux, procureur de la République de Marseille. Il précise que l’hypothèse d'une collision avec un câble électrique est exclue.

16h11 : Le procureur de la République de Marseille s'exprime actuellement depuis l'Ecole de l'aviation légère de l'armée de terre du Cannet-des-Maures (Var), endeuillée par le crash entre deux hélicoptères militaires qui a fait cinq morts ce matin. "Il s'agit de pilotes qui étaient expérimentés", dit-il.

15h49 : Le président de la République réagit sur Twitter à la mort de cinq pilotes de l'armée de terre après le crash entre deux hélicoptères, dans le Var.

13h41 : Après la mort de cinq militaires dans un crash de deux hélicoptères dans le Var, voici le reportage sur place de France 2.

14h18 : "Un hélicoptère est complètement disloqué. Le deuxième a brûlé", précise le préfet du Var, ajoutant qu'à l'intérieur, se trouvaient "des moniteurs et des stagiaires". Pour l'instant, les causes de l’accident ne sont "pas identifiables".

13h25 : "Le premier appareil s'est écrasé sur une route départementale et l'autre dans une zone boisée", explique Jean-Luc Videlaine, le préfet du Var, au micro de France Bleu Provence, après le crash de deux hélicoptères vers 8h30. Cinq militaires sont morts dans cet accident.

11h59 : Ancien mécanicien navigant ayant terminé sa carrière au Luc je suis très triste et m'associe à la douleur des personnels de l'EALAT et des familles endeuillées ...

11h59 : Respect aux 5 militaires qui sont morts durant cet exercice

11h59 : Vous êtes quelques-uns, dans les commentaires, à rendre hommage aux cinq victimes du crash d'hélicoptères militaires qui s'est produit dans le Var.

10h44 : La gendarmerie confirme à franceinfo un bilan "d'au moins cinq morts" après le crash de deux hélicoptères militaires dans le Var.

10h41 : La ministre des Armées, Florence Parly, va se rendre sur les lieux du crash en début d'après-midi.

10h26 : La compagnie de gendarmerie de Brignoles confirme à l'AFP que le crash de deux hélicoptères militaires dans le Var a fait cinq morts. "Les hélicoptères se sont percutés, il y avait trois personnels dans l'un et deux dans l'autre", assure-t-on. Il n'y aurait donc pas de sixième personne recherchée comme indiqué précédemment.

10h03 : Contacté par franceinfo, le ministère des Armées fait pour l'instant état "d'au moins trois morts". Selon la préfecture du Var, les deux hélicoptères appartenaient à l’École de l'aviation légère de l'armée de terre (EALAT) du Cannet-des-Maures.

10h00 : Une source proche de l'enquête citée par l'AFP affirme qu'il y avait en fait six occupants à bord des deux appareils et que des recherches sont en cours pour retrouver la sixième personne. Deux hélicoptères Dragon et un hélicoptère de gendarmerie ont été déployés sur place.

09h54 : Selon Var-Matin, deux hélicoptères se sont crashés entre Cabasse et Carcès (Var). Les deux appareils transportaient cinq personnes, qui sont toutes décédées.