Val-de-Marne : un pompier poignardé par un déséquilibré lors d'une intervention succombe à ses blessures

Trois militaires de la brigade de sapeurs-pompiers de Paris étaient intervenus mardi en fin d'après-midi au domicile de cet individu à Villeneuve-Saint-Georges. 

Rue René-Cassin, à Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne), où un sapeur-pompier a été mortellement poignardé lors d\'une intervention chez un déséquilibré le 4 septembre 2018. 
Rue René-Cassin, à Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne), où un sapeur-pompier a été mortellement poignardé lors d'une intervention chez un déséquilibré le 4 septembre 2018.  (GOOGLE STREET VIEW / FRANCE 3)

Un pompier poignardé par un déséquilibré lors d'une intervention à Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne) a succombé à ses blessures, a annoncé la préfecture de police, mardi 4 septembre. Ce militaire de la brigade de sapeurs-pompiers de Paris était intervenu en fin d'après-midi avec deux autres collègues au domicile de cet individu âgé d'une trentaine d'années.

Ce dernier, qu'ils venaient secourir pour une "crise de démence", les a accueillis avec un couteau et a porté plusieurs coups à deux des trois pompiers. Très sérieusement blessés, ils ont été pris en charge et transportés à l'hôpital par hélicoptère. L'un des deux militaires, âgé de 27 ans, est mort dans la soirée, indique la préfecture dans un communiqué. Le pronostic vital du second pompier agressé, âgé de 34 ans, n'est plus engagé mais reste "préoccupant", selon les autorités. 

L'auteur de l'agression interpellé

L'auteur de l'agression a été interpellé. Dans ce communiqué, le préfet de police Michel Delpuech "fait part de sa profonde tristesse et tient à assurer la famille du sapeurdécédé et celle du sergent grièvement blessé de sa compassion et de son soutien le plus total dans cete terrible épreuve"

Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb et la ministre des Armées, Florence Parly font également part dans un communiqué commun "de leur plus profonde émotion et de leur grande tristesse" et apportent leur "soutien indéfectible" aux sapeurs-pompiers qui "risquent chaque jour leur vie pour sauver celles des autres".