Ultradroite : le groupuscule interpellé comptait empoisonner de la nourriture halal

La journaliste Fanny Stenneler se trouve en direct de palais de justice de Paris pour rapporter les nouveaux éléments de l'enquête sur le groupuscule d'ultradroite interpellé du 23 au 24 juin.

France 2

On connaît désormais les cibles du groupuscule d'ultradroite interpellé du 23 au 24 juin. Ces personnes comptaient empoisonner de la nourriture halal vendue en supermarché. "C'est un projet d'attentat particulièrement violent dirigé contre la communauté musulmane qui était en discussion au sein de ce groupuscule d'extrême droite", commente la journaliste Fanny Stenneler en direct de palais de justice de Paris.

Plus d'un an de surveillance

Ce projet d'attentat était resté au stade de la réflexion. "Aucune preuve tangible n'a été retrouvée, mais des documents qui montrent comment les membres du groupuscule imaginaient rentrer dans un supermarché halal sans éveiller les soupçons, comment empoisonner la nourriture sans se faire repérer. Puis on sait que d'autres projets d'attentats étaient en cours d'élaboration. Des armes à feu, des grenades, du produit pour fabriquer les explosifs ont été retrouvés par les enquêteurs. Des policiers qui surveillaient de près ce groupuscule depuis plus d'un an maintenant", rapporte la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Groupe d\'ultradroite AFO.
Groupe d'ultradroite AFO. (France 2)