Victimes des attentats : des familles toujours sans nouvelles de leurs proches

Certaines familles sont toujours sans nouvelles de leurs proches ce lundi 16 novembre. France 2 est partie à la rencontre de certaines d'entre elles.

FRANCE 2

Près de trois jours après les attentats survenus à Paris et à Saint-Denis vendredi 13 novembre, des familles recherchent toujours un proche. Plus les heures passent, plus l'espoir s'amenuise. Inlassablement, Nelly Leclerc est au téléphone. Son fils, Gilles, était au concert au Bataclan avec sa compagne. La jeune femme a réussi à s'enfuir indemne. Elle a vu Gilles blessé à ses côtés, lors de l'attaque.

26 corps toujours en cours d'identification

"Depuis samedi matin, on cherche. On a récupéré notre belle-fille, mais depuis on cherche notre fils", explique-t-elle au micro de France 2. Gilles Leclerc porte un tatouage très reconnaissable. Une photo a même été diffusée sur internet par la soeur du disparu. Cette famille de fleuristes du Val-d'Oise a reçu un très large soutien. Les amis de Gilles ont passé le weekend à le chercher dans les hôpitaux. À l'école militaire où sont centralisés les noms des blessés et des morts, beaucoup sont venus consulter la liste. D'après le ministère de l'Intérieur, 26 corps de personnes décédées lors des attentats sont toujours en cours d'identification.

Le JT
Les autres sujets du JT