"Un jardin, c'est la vie" : la mairie de Paris vote la création d'un "jardin du souvenir", en hommage aux victimes des attentats du 13-Novembre

Différents lieux vont être proposés par la mairie de Paris aux associations de victimes et à leurs adhérents.

Plaque commémorative des attentats du 13 novembre 2015 à Paris.
Plaque commémorative des attentats du 13 novembre 2015 à Paris. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

À la veille des commémorations des attentats du 13-Novembre, le conseil de Paris a voté mardi 12 novembre la création d'un "jardin du souvenir" en hommage aux 130 victimes des attentats de Paris du 13 novembre 2015. Après quatre ans d'attente et d'échanges entre la mairie et les associations de victimes, ce choix du jardin est salué par Arthur Desnouveaux, le président de l'association de victimes Life for Paris. "Un jardin c'est la vie, c'est la verdure, c'est un endroit qui permet la méditation, qui permet de réfléchir et qui permet aussi de sortir de la fureur de la ville pour rendre hommage à ceux qui sont partis".

Un lieu pédagogique 

Mais ce lieu ne sera pas seulement un lieu de souvenir, il sera aussi pédagogique : "L'idée de la mairie de Paris, qui reste encore à préciser selon l'endroit, c'est que des sorties scolaires puissent avoir lieu et qu'il puisse y avoir une parole en ce lieu qui explique les ravages du terrorisme et en quoi ça abîme la société. C'est aussi pour ça que c'est très important que ça soit un jardin, c'est un endroit où c'est facile d'emmener des enfants de tous les âges."

L'emplacement de ce jardin n'est pas encore défini. "La mairie nous a fait plusieurs propositions, explique Arthur Desnouveaux. Il faut que les deux associations et leurs adhérents trouvent un consensus mais si ce n'est pas le cas, la mairie nous a dit qu'elle nous trouverait un autre lieu." Il pourrait s'agir d'un lieu près de la place du Colonel-Fabien, au Nord-Est de Paris, près de l'Hôtel de Ville ou de l'esplanade Habib-Bourguiba, dans le 7e arrondissement. 

13 novembre : création d'un jardin du souvenir. Un repartage de Benjamin Illy.
--'--
--'--