Cet article date de plus de trois ans.

Témoignage : Aristide Barraud, victime des attentats du 13-Novembre

Publié
Durée de la vidéo : 4 min.
Témoignage : Aristide Barraud, victime des attentats du 13-Novembre
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Il se décrit comme un survivant : voici le témoignage d'une des victimes de la terrible soirée du 13-Novembre 2015. Lorsque les terroristes ont ouvert le feu, Aristide Barraud était à la terrasse du "Petit Cambodge". 

Il n'a voulu renoncer à rien, et certainement pas à Paris. Dès qu'il le peut, Aristide Barraud marche des heures dans la ville, au son de la musique qu'il aime. Il fuit juste les endroits trop fréquentés. Il va là où "il n'y a pas de voitures, pas trop de gens. C'est comme ça que j'arrive à me réhabituer à Paris. Parce qu'il ne faut rien éviter, il faut tout affronter, mais j'essaye de le faire avec des modalités qu'on peut accepter".

"Je n'ai même pas envisagé une seule seconde d'écouter les docteurs"

Il y a deux ans, Aristide était encore joueur de rugby professionnel en Italie, jusqu'à cette soirée du 13-Novembre. Un poumon perforé, des balles de kalachnikov dans la cuisse, dans la cheville... Les médecins sont pessimistes. Mais pas Aristide. Il part au combat. Les chroniques de son retour à la vie, il en fait un livre. Douze jours après les attentats, Aristide se relève. Il sort de l'hôpital, il n'écoute pas la douleur. Il n'a qu'une idée en tête : revenir au rugby. "Je n'ai même pas envisagé une seule seconde d'écouter les docteurs, d'arrêter, de ne pas tenter ou de déclarer forfait". Aristide repart en Italie, s'entraine malgré les blessures. Mais son corps le rappelle à l'ordre : il ne rejouera jamais un match.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Victimes des attentats à Paris

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.