REPLAY. Attentats du 13 novembre 2015 : revivez les commémorations en comité restreint, cinq ans après

Le Premier ministre, accompagné des ministres de la Justice et de l'Intérieur, ainsi que les maires de Paris et Saint-Denis, prennent part vendredi à une série de commémorations en comité restreint sur les lieux des attentats islamistes. 

La cérémonie de commémoration des attaques du 13 novembre 2015, devant le Bataclan à Paris, le 13 novembre 2019. 
La cérémonie de commémoration des attaques du 13 novembre 2015, devant le Bataclan à Paris, le 13 novembre 2019.  (NICOLAS PORTNOI / HANS LUCAS / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Le 13 novembre 2015, une série d'attaques terroristes islamistes avaient lieu à Paris et Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), aux abords du Stade de France, tuant 131 personnes et en blessant 350 autres. Il s'agit des attentats les plus meurtriers jamais commis en France. Cinq ans après, une série de commémorations a lieu, vendredi 13 novembre, malgré le confinement en vigueur pour faire face à l'épidémie de Covid-19.

Le Premier ministre Jean Castex ainsi que Gérald Darmanin (ministre de l'Intérieur) et Eric Dupond-Moretti (ministre de la Justice) se sont rendus sur les différents lieux qui ont été attaqués. Ils étaient accompagnés de la maire de Paris, Anne Hidalgo, et du maire de Saint-Denis, Mathieu Hanotin. 

Cérémonie à 9h15 au Stade de France. Ces cinq personnalités politiques ont débuté leur tournée par un passage au Stade de France puis ils se sont rendus dans le 11e arrondissement de Paris, au Petit carillon, au Petit Cambodge, à la Bonne bière, au Comptoir Voltaire et à la Belle équipe, soit l'ensemble des bars et des restaurants frappés par les attentats. 

 Recueillement à 10h45 au BataclanLes commémorations se sont terminées dans la salle de concerts qui avait été le théâtre de l'attaque la plus meurtrière du 13 novembre : 90 personnes sont mortes sous les balles de trois assaillants. 

 Commémorations en comité restreint. Du côté des familles des victimes, seuls deux présidents d'associations étaient présents (Life for Paris et 13onze15), confinement oblige. 

 La tour Eiffel s'éteindra à 20 heures. La maire de Paris, Anne Hidalgo, a fait savoir sur Twitter que la tour Eiffel s'éteindrait vendredi soir à 20 heures et scintillerait ensuite toutes les heures, en hommage aux victimes. "Le monument arborera également un message d'hommage à toutes les victimes du terrorisme, ainsi que notre devise, Fluctuat nec mergitur", a précisé l'élue. 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #13_NOVEMBRE

14h45 : Avant le concert de ce soir, la violoniste Déborah Nemtanu rend hommage aux victimes, sur notre plateau, en interprétant un extrait de la Sonate n°1 pour violon solo de Jean-Sébastien Bach.




14h37 : Un concert de l'Orchestre de chambre sera diffusé, ce soir, sur le site de la Philarmonie de Paris et d'Arte Concert. Cette création originale du compositeur et poète Bechara El-Khoury est née de la sollicitation de parents d'une des victimes du Bataclan.




14h30 : En mémoire des victimes des attentats, la tour Eiffel s'éteindra, ce soir, à 20 heures.

14h23 : Un autre rescapé, Franck, rencontré par France Bleu Nord, explique que la musique a été son "exutoire" pour surmonter le traumatisme de l'attentat du Bataclan. Il a sorti un album cette année, dans lequel figure une chanson consacrée au drame.




14h17 : "Le 13 novembre, ce qui avait été visé, c'était le match de foot, les terrasses, le concert, toutes les choses que la pandémie nous empêche de faire aussi. Et ça, c'est très difficile."

Ce rescapé évoque la souffrance de ne pas pouvoir se réunir en cette journée de commémoration. Faute de mieux, "on organise un apéro (sur la plateforme) Zoom dans l'après-midi", nous dit-il.

14h00 : Il est 14 heures, voici un nouveau point sur l'actualité de ce vendredi :

• Dans un rapport remis à Matignon, l'ancien président du Conseil constitutionnel Jean-Louis Debré recommande le report en juin des élections régionales et départementales prévues en mars. Il appelle l'exécutif à trancher "dès le début du mois de décembre".

• Cinq ans après les attentats islamistes commis à Paris et à Saint-Denis, des commémorations se sont déroulées dans un contexte particulier lié à la crise sanitaire. Jean Castex s'est recueilli devant chaque site visé, aux côtés des maires des deux communes.

• Malgré les accusations de fraude de Donald Trump, les autorités en charge de la sécurité du scrutin présidentiel ont assuré que "l'élection du 3 novembre a été la plus sûre de l'histoire des Etats-Unis".


• Les organisateurs de l'Autumn Nations Cup doivent officialiser, cet après-midi, l'annulation du match France-Fidji, prévu dimanche à Vannes (Morbihan), après que des joueurs fidjiens ont été testés positifs au coronavirus.

12h01 : Il est midi. Voici les principaux titres de l'actualité :

Les commémorations du 13-Novembre se sont déroulées dans un contexte particulier lié à la crise sanitaire, cinq ans après les attentats islamistes commis à Paris et à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis).

L'armée française dit avoir tué un haut responsable de la branche sahélienne d'Al-Qaïda, le Malien Bah ag Moussa, au cours d'une opération aéroportée menée mardi soir dans le nord-est du Mali.


Les forces de l'ordre ont procédé à 100 000 verbalisations depuis le début du confinement et 12 000 dans les dernières 24 heures, annonce sur franceinfo le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin.


Dans un rapport remis à Jean Castex, l'ancien président du conseil constitutionnel Jean-Louis Debré recommande le report des régionales au mois de juin 2021, alors que les élections sont prévues en mars.

Le procès des attentats de janvier 2015 va reprendre ce lundi à 9h30, a appris franceinfo de source judiciaire. Ali Riza Polat et deux autres accusés avaient été testés positifs au Covid-19.

11h56 : Accompagné notamment de la maire de Paris, Anne Hidalgo, le Premier ministre, Jean Castex, s'est rendu devant le Bataclan, endeuillé il y a cinq ans par une attaque terroriste. Autour de la salle de spectacle, encadrée par un important dispositif policier, les noms des victimes ont résonné dans les rues vidées par le confinement.





CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP

11h02 : Les commémorations se poursuivent en comité restreint à Paris, cinq ans après les attentats jihadistes commis dans la capitale. Plusieurs arrêts sont effectués devant les établissement frappés par les terroristes : au Carillon, au Petit Cambodge, à La Bonne Bière, au Comptoir Voltaire et à La Belle Equipe.

10h07 : "Le temps a passé. La vie a continué son chemin, malgré un grand vide et de nombreuses questions… Le procès à venir va peut-être nous apporter quelques réponses. Pour ce qui est du vide, il sera en nous pour toujours. Nous, ce sont les victimes, les familles de victimes, vous, les témoins de ces atrocités."

Baptiste Chevreau a été tué à l'âge de 24 ans, lors de l'attaque terroriste au Bataclan. Sa famille et ses proches lui rendent hommage dans un texte publié sur les réseaux sociaux. Le kiosque de la ville de Tonnerre (Yonne), où le jeune homme aimait jouer de la musique, a été reconstruit par sa famille et porte désormais son nom, explique France Bleu.

09h31 : Les cérémonies du 13-Novembre ont débuté au Stade de France, cinq ans après les attaques islamistes commises à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) et Paris. Le Premier ministre Jean Castex et le maire Mathieu Hanotin se recueillent après le dépôt d'un bouquet de fleurs.

09h10 : Pierre Cabon et Arnaud Meersseman sont tous deux rescapés de l'attaque du Bataclan. "Les insomnies démarrent en général une semaine à dix jours avant" la date anniversaire, témoigne le second auprès de France 3. "On y repense, on repense surtout aux victimes." Rencontre avec ces deux hommes.

FRANCE 3

09h08 : Voici les principaux titres de l'actualité :

Les forces de l'ordre ont procédé à 100 000 verbalisations depuis le début du confinement et 12 000 dans les dernières 24 heures, annonce sur franceinfo le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin.


L'armée française dit avoir tué un haut responsable de la branche sahélienne d'Al-Qaïda, le Malien Bah Ag Moussa, au cours d'une opération aéroportée menée mardi soir dans le nord-est du Mali.


Les commémorations du 13-Novembre se déroulent dans un contexte particulier lié à la crise sanitaire, cinq ans après les attentats islamistes commis à Paris et à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis).

Plusieurs agences américaines chargées de la sécurité des élections ont indiqué n'avoir "aucune preuve" d'un piratage de la présidentielle, contredisant ainsi Donald Trump.

• Le Britannique Alex Thomson (Hugo Boss) est en tête du Vendée Globe, devant Jean Le Cam (Yes We Cam !) et Benjamin Dutreux (OMIA-Water Family).

08h20 : "Je ressens presque la présence physique de ces personnes que j'aime tant. Ceux qui sont morts, qui ont été blessés, qui ont survécu, qui ont aidé, et toutes leurs familles. Nous n'avons pas simplement vécu ce terrible événement ensemble. Tout ce qui suit, nous le traversons ensemble. Nous nous soutenons. Entre nous, c'est au-delà de la famille. Ce soir-là, je suis en quelque sorte devenu français."

Il y a cinq ans, le groupe Eagles of Death Metal jouait au Bataclan quand la salle a été attaquée. Jesse Hugues, le chanteur du groupe, a accordé un entretien au Parisien. Il revient sur cette soirée et sur les liens qu'il a noués avec la France.

08h09 : Les hommages aux victimes des attentats islamistes du 13-Novembre à Paris et Saint-Denis sont quasiment tous annulés pour cause de crise sanitaire. C'est donc sur internet qu'aura lieu le temps fort de ces commémorations, souligne France Bleu Paris, avec le concert d'une pièce écrite à la demande de la mère d'une victime.

Répétition du concert "Il fait novembre en mon âme" à la Philarmonie


FAUSTINE CALMEL / RADIO FRANCE

07h49 : Le Premier ministre, Jean Castex, et la maire de Paris Anne Hidalgo, notamment, doivent se rendre ce matin sur les lieux touchés par les attaques à Paris et Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). Les participants observeront un moment de recueillement et déposeront des fleurs à la mémoire des victimes.

07h43 : Au total, 90 "clous de voierie" sont désormais installés à Paris, en mémoire des 90 personnes assassinées au Bataclan il y a cinq ans. La première marque avait été implantée il y a un an, rappelle Life for Paris, association des victimes des attentats du 13-Novembre, qui ont fait au total 132 morts.

07h03 : Nous avons notamment rencontré Lassina Traoré-Tagara, quinquagénaire Burkinabé qui habitait au-dessus des terroristes. Ce jour-là, il a perdu son appartement. C'est seulement en mars 2019 qu'il a pu emménager dans un nouveau foyer. "Ça a été un long parcours", confie-t-il.


Lassina Traoré-Tagara, devant l'entrée de son ancien immeuble à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), le 11 novembre 2020. (CHARLES-EDOUARD AMA KOFFI / FRANCEINFO)


CHARLES-EDOUARD AMA KOFFI / FRANCEINFO

07h03 : A l'occasion de la commémoration des attentats du 13-Novembre, commis en 2015, franceinfo s'est intéressé au sort des habitants de l'immeuble de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), dans lequel le commanditaire présumé a été neutralisé par les forces du Raid. Reportage de notre journaliste Charles-Edouard Ama Koffi.