Cet article date de plus de cinq ans.

Attentats de Paris : deux nouveaux suspects "activement recherchés" par les polices belge et française

Deux nouveaux individus sont recherchés dans l'enquête sur les attentats de Paris, précise le communiqué du parquet fédéral belge, vendredi 4 décembre.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Photographie diffusée vendredi 4 décembre 2015 par la police fédérale belge montrant les deux hommes recherchées dans le cadre de l'enquête sur les attentats de Paris. (POLICE FEDERALE BELGE)

Après les attentats de Paris, deux nouveaux suspects sont "activement recherchés" par les polices belge et française, indique le parquet fédéral belge, vendredi 4 décembre. Ils sont soupçonnés d'avoir accompagné Salah Abdeslam en Autriche et en Hongrie, et l'un d'eux aurait utilisé un nom d'emprunt pour louer une maison et transférer de l'argent à Hasna Aït BoulahcenUn appel à témoins a été lancé par la police belge.

Deux hommes accompagnent Salah Abdeslam en Autriche

"L’enquête a démontré que Salah Abdeslam s’est rendu à deux reprises à Budapest, en Hongrie, dans le courant du mois de septembre 2015, au moyen d’un véhicule de location", indique le communiqué transmis par la justice belge.

"Le 9, il a été contrôlé à la frontière entre la Hongrie et l’Autriche à bord d’un véhicule Mercedes, en compagnie de deux personnes. Celles-ci faisaient usage de fausses cartes d’identité belges au nom de Samir Bouzid et Soufiane Kayal", est-il encore précisé. 

Un faux nom pour louer une maison et transférer de l'argent

La fausse identité de Soufiane Kayal a été utilisée pour louer une maison à Auvelais (Belgique), perquisitionnée le 26 novembre. Une fausse carte d'identité à ce nom a été utilisée quatre jours après les attentats de Paris, le 17 novembre vers 18 heures, dans une agence Western Union en région bruxelloise. "C’est de là qu’une somme de 750 euros a été transférée à Hasna Aït Boulahcen, la cousine d'Abdelhamid Abaaoud", poursuit le parquet fédéral. Des images ont d'ailleurs été enregistrées lors de ce transfert d’argent.

Selon les éléments communiqués par la justice française, Hasna Aït Boulahcen a joué le rôle d'intermédiaire entre Abdelhamid Abaaoud et son logeur à Saint-Denis, Jawad Bendaoud, mis en examen le 24 novembre.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Enquête sur les attentats de Paris

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.