Attentats au Stade de France : l'un des kamikazes se serait fait passer pour un migrant

L'un des kamikazes qui se sont fait exploser au Stade de France est bien rentré dans le flot des réfugiés. Explications.

FRANCE 2

On ne connaît pas encore son identité exacte, mais le visage de l'un des trois kamikazes qui s'est fait exploser au Stade de France est désormais connu. C'est avec un passeport dérobé en Syrie il y a plusieurs semaines qu'il est parvenu à entrer en Europe. Le 3 octobre dernier en Grèce, au large de l'île de Leros, une embarcation de fortune chavire, non loin des côtes grecques. À bord se trouve un groupe de migrants syriens.

Passeport volé

Parmi eux, un homme, le détenteur du passeport. Comme les autres migrants, ils se présentent aux autorités grecques. Ses empruntes sont alors relevées. On sait depuis ce lundi matin, que ces empreintes correspondent à l'un des kamikazes du Stade de France. Muni de son passeport volé, il va traverser l'Europe. Le 7 octobre, le passeport est de nouveau enregistré en Serbie. C'est à ce moment-là que le titulaire demande l'asile avant de continuer sa route. Après être passé en Hongrie, il disparaît des écrans radars. Des terroristes qui se mêlent aux milliers de migrants pour entrer en Europe, c'est un cauchemar redouté par les autorités qui pose question sur l'efficacité du filtrage des réfugiés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des policiers montent la garde devant le Stade de France, le 14 novembre 2015.
Des policiers montent la garde devant le Stade de France, le 14 novembre 2015. (MIGUEL MEDINA / AFP)