Cet article date de plus de cinq ans.

Attentats de Paris : l'union nationale a déjà volé en éclats

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Attentats de Paris : l'union nationale a déjà volé en éclats
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

L'assaut n'était pas encore terminé ce mercredi à Saint-Denis que les critiques de l'opposition ont repris.

On savait l'union nationale largement fissurée depuis la séance très agitée mardi 17 novembre à l'Assemblée nationale. Ce mercredi matin, alors que l'assaut est encore en cours à Saint-Denis, les députés de l'opposition ont renouvelé leurs critiques envers le gouvernement. "Je crois qu'aujourd'hui, le gouvernement doit véritablement s'expliquer sur les moyens réels qui sont mis à la disposition des services de renseignements", a déclaré le député LR George Fenech au micro de France 2.

La surenchère

"Il n'y a pas les moyens juridiques d'agir", a lancé Éric Woerth. "Pourquoi depuis janvier, les choses n'ont pas été faites", poursuit-il. Et dans une interview accordée au Monde, Nicolas Sarkozy s'en est lui aussi pris au gouvernement : "Si avec un tel nombre de morts et de blessés, on considère qu'il n'y a pas eu de failles, à quel niveau de victimes faut-il fixer la barre pour employer le mot". L'ancien chef de l'État considère également que les leçons de janvier n'ont pas été tirées.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers 13-Novembre

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.