Cet article date de plus de cinq ans.

Attentats à Paris : l'inquiétude dans les transports en commun

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Attentats de Paris : l'inquiétude dans les transports en commun
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Depuis les dramatiques attentats qui ont frappé Paris, les usagers ont aujourd'hui peur dans les transports en commun.

Dans les transports en commun, l'inquiétude est bien présente sur les quais clairsemés du RER, du métro et des gares. Malgré la présence accrue des militaires et des policiers, les usagers ne sont pas rassurés. "J'ai tout le temps peur", explique une jeune femme au micro de France 2. Certains passagers préfèrent même abandonner les transports en commun au bénéfice de leur voiture. Mardi 17 novembre, près de 520 kilomètres de bouchons cumulés bloquaient les accès à la capitale. Un record !

La généralisation des portiques de sécurité ?

Ségolène Royal a ainsi souhaité la mise en place de portiques de sécurité dans les gares TGV. "Ce que nous envisageons, c'est une expérimentation grandeur nature dans une gare où toutes les lignes TGV seraient équipées de portiques pour évaluer aussi les besoins en terme de personnel, en termes de fonctionnement. Et ensuite cette expérimentation sera étendue", a expliqué la ministre de l'Écologie mercredi matin.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers 13-Novembre

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.