Cet article date de plus de cinq ans.

Attentats à Paris : des barrages routiers entre la région parisienne et la Belgique

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Attentats à Paris : des barrages routiers entre la région parisienne et la Belgique
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

En direct de Soissons (Aisne), Rémi Vivenot fait le point sur les barrages routiers entre Paris et la Picardie.

Alors qu'un assaut a été donné ce mercredi 18 novembre dans un immeuble de Saint-Denis où étaient retranchés des terroristes présumés, les barrages de police se multiplient sur les axes routiers entre Paris et la Picardie. La RN2 est un axe stratégique puisqu'elle relie la région parisienne à la Belgique. "Depuis ce matin, un point de contrôle filtrant a été mis en place ici. Les policiers arrêtent essentiellement les véhicules immatriculés en Ile de France et en Belgique, également les camionnettes", rapporte Rémi Vivenot.

Des contrôles poussés

"Main sur la gâchette, ils demandent aux conducteurs de descendre de leur véhicule, d'ouvrir le coffre et pratiquent sur certains automobilistes une palpation de sécurité", détaille le journaliste de France 3. Les policiers sont préparés à toute éventualité. Cinq points de contrôle de ce type ont été mis en place dans le département de l'Aisne, "à la demande de la direction centrale de la police nationale", souligne Rémi Vivenot. Ces contrôles devraient se prolonger encore quelques heures.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers 13-Novembre

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.