Cet article date de plus de dix ans.

Qui en veut aux arbres du Creusot ?

Au Creusot, un troisième parc a été visé par un mystérieux coupeur d'arbres, introuvable malgré les rondes policières et l'appel à témoins. L'intrigue est relancée avec la découverte lundi d'une dizaine d'arbres abattus en centre-ville.
Article rédigé par Evelyne Chatelais
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
  (Maxppp)

Selon Le Journal de
Saône-et-Loire
qui tient une comptabilité précise de la série, 250
arbres ont été attaqués
, sans raison apparente, depuis novembre 2013. La
plupart ont été abattus, les autres abîmés, entaillés à la base. Tout y passe, des
arbres jeunes, vieux, sans essence particulière.

Un troisième parc visité

Le dernier acte de vandalisme a visé un parc urbain, le parc
de la Verrerie, où une dizaine d'arbres sont tombés sous les coups d'une scie. La découverte a été faite lundi, mais la coupe sauvage pourrait dater de plusieurs jours. Précédemment,
150 chênes avaient été attaqués de la même façon, au parc de la Chaume. La série avait commencé à l'automne 2013, au parc des Combes,
visité, toujours avec une scie et à plusieurs reprises la nuit.

Une enquête qui ne donne rien

Le massacre des arbres reste mystérieux : est-il
perpétré par un ou plusieurs individus ? Quelle peut être la motivation,
alors qu'aucun message n'a été laissé sur place. Pour l'instant, l'enquête
semble tourner en rond, malgré un appel à témoins lancé par la police. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.