Cet article date de plus d'un an.

Vidéo L’assassinat de Makomé, la bavure policière à l’origine du film ‘La Haine’

Publié
“C’est un film sur les bavures policières qui m’est venu à la suite la mort de Makomé en 1993”. L’histoire de Makomé M'Bowolé, c’est celle d’un mineur de 17 ans assassiné par un policier. Un drame à l’origine du film culte ‘La Haine’.
VIDEO. L’assassinat de Makome, la bavure policière à l’origine du film ‘La Haine’ “C’est un film sur les bavures policières qui m’est venu à la suite la mort de Makomé en 1993”. L’histoire de Makomé M'Bowolé, c’est celle d’un mineur de 17 ans assassiné par un policier. Un drame à l’origine du film culte ‘La Haine’. (BRUT)
Article rédigé par Brut.
France Télévisions

“C’est un film sur les bavures policières qui m’est venu à la suite la mort de Makomé en 1993”. L’histoire de Makomé M'Bowolé, c’est celle d’un mineur de 17 ans assassiné par un policier. Un drame à l’origine du film culte ‘La Haine’.

“Il était sans défense, il avait des menottes”

En 1993, plusieurs bavures policières sont commises dont l’assasinat de Makomé M’Bowolé suite à une altercation avec un policier. Des drames dont s’inspire Mathieu Kassovitz pour réaliser ‘La Haine’.

 “En aucun cas il n’avait le droit d’utiliser son arme pendant la garde à vue”, commentent certains médias de l’époque à propos du policier.

Le 6 avril 1993, Makomé, mineur interpellé pour avoir volé des cigarettes, est tué alors qu’il est en garde-à-vue dans un commissariat du 18e arrondissement de Paris. 

“C’est l'un des problèmes majeurs de notre société”

L’auteur des faits, le policier Pascal Compain, écopera quelques années plus tard d’une réclusion criminelle de 8 ans.

“J'aurais adoré que plus personne ne se souvienne du film et qu'aujourd'hui, il n’y ait plus de bavures policières. Mais malheureusement, la société ne fonctionne pas comme ça.”

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.