Cet article date de plus de trois ans.

Suicide d'un CRS : réunion de crise au ministère de l'Intérieur

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Suicide d'un CRS : réunion de crise au ministère de l'Intérieur
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Un CRS a mis fin à ses jours mercredi 13 décembre, avec son arme de service à Saint-Brévin, en Loire-Atlantique.

Le CRS servait dans cette compagnie de Saint-Brévin, en Loire Atlantique. Il était à six mois de la retraite. C'est avec son arme de policier qu'il s'est suicidé dans la nuit du 13 décembre à son domicile. Difficultés personnelles ou professionnelles, les raisons précises de son geste sont encore inconnues. Un drame de plus chez les forces de l'ordre, pour une année noire : 65 suicides, dont 49 policiers et 16 gendarmes.

Un plan d'action pour lutter contre le mal-être

Un sujet pris très au sérieux au sommet de l'État : depuis quelques semaines les réunions se multiplient au Ministère de l'Intérieur avec les syndicats et les directions de la police et de la gendarmerie. L'objectif : mettre en place un plan d'action au plus vite. Devant le mal-être des forces de l'ordre, les sénateurs républicains ont annoncé jeudi 14 décembre l'ouverture d'une commission d'enquête sur la question.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Police

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.