Cet article date de plus de trois ans.

Indre-et-Loire : un centre d'accueil pour lutter contre les suicides dans la police

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Indre-et-Loire : un centre d'accueil pour lutter contre les suicides dans la police
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Pour lutter contre les suicides des policiers, gendarmes et pompiers, un centre accueille chaque année 300 pensionnaires pour les remettre sur pied.

Olivier est policier depuis 22 ans. A l'époque, une vocation, le besoin de se sentir utile. L'an dernier, il intègre un service d'atteintes aux personnes et s'occupe de violences et de viol. C'est là qu'il perd pied, submergé. Peu à peu, il sombre dans l'alcool, sa hiérarchie lui conseille de se faire soigner dans un centre d'Indre-et-Loire. Comme lui, ils sont une vingtaine de policiers et gendarmes dans cet établissement, pris en charge pour addiction, burn-out ou épuisement. Dans ce havre de paix, il se repose, fait du sport.

300 pensionnaires à l'année

Philippe, lui, est dans la police depuis 17 ans. Pression, manque de reconnaissance, absence de perspectives professionnelles, il est venu ici pour éviter de commettre l'irréparable. Le séjour d'Olivier s'achève, il se sent apaisé et prêt à affronter la vie, il voudrait quitter le terrain et devenir formateur. Chaque année, plus de 300 policiers, gendarmes et pompiers viennent se ressourcer. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Police

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.