Cet article date de plus d'un an.

Refus d’obtempérer dans le Nord : un homme tué par la police

Dans la nuit du 29 au 30 août, un véhicule a refusé de se soumettre à un contrôle de police et a foncé sur un agent de la brigade anti-criminalité, qui a tiré sur la voiture.

Article rédigé par France Info
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Contrôle de police, en août 2022. (VINCENT VOEGTLIN / MAXPPP)

Un homme a été tué par la police lors d’un refus d’obtempérer à Neuville-en-Ferrain, à côté de Tourcoing dans le Nord, dans la nuit du lundi 29 au mardi 30 août, a appris franceinfo de sources concordantes. Il s’agit d’un homme de 23 ans, originaire de Roubaix et connu des services de police.

>> Contrôles routiers et refus d'obtempérer : des policiers racontent "le quart de seconde pour prendre la bonne décision"

Vers 3 heures du matin, un équipage de la brigade anti-criminalité (BAC) repère un véhicule tous feux éteints, arrêtée sur un trottoir, raconte une source policière. Le véhicule présentait aussi de fausses plaques d’immatriculation, a indiqué le parquet de Lille à France Bleu Nord.

Les policiers décident de le contrôler mais le conducteur fonce sur un agent et le percute, raconte la source policière. "Dans la fuite, un policier parvenait à ouvrir la portière côté conducteur afin d'extraire l'individu et faisait usage de son arme à une reprise", relate le parquet. Il blesse grièvement le conducteur au thorax. Celui-ci finira par succomber à ses blessures, malgré l'intervention des secours. Le policier, percuté par le véhicule, est également légèrement blessé, précise la source policière.

Policier en garde à vue

Plusieurs enquêtes sont ouvertes "afin de circonscrire très exactement les circonstances de la commission des faits" et ont été confiées d'une part à la Direction zonale de la police judiciaire (DZPJ) du Nord et d'autre part à l'Inspection générale de la police nationale (IGPN), ajoute le parquet.

Le policier qui a fait usage de son arme est en garde à vue, comme le veut la procédure à chaque fois qu'un fonctionnaire utilise son arme de service. Le passager du véhicule a aussi été interpellé et placé en garde à vue pour "recel de vol de véhicule" et "complicité de refus d'obtempérer".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.