Procès du vol de cocaïne au 36 Quai des Orfèvres : un prévenu accuse l'ancien policier Guyot

Coup de théâtre au procès pour vol de cocaïnes au 36, Quai des Orfèvres. Un ancien policier comparaît depuis hier, mardi 7 mars, pour avoir volé 52 kilos de drogue au siège de la police judiciaire à Paris. 

France 3
C'est le témoignage d'un des prévenus qui a créé la surprise ce mercredi 8 mars dans le procès du vol de 52 kilos de cocaïne au 36, Quai des Orfèvres. "C'est l'un des prévenus, Farid Kharraki, présenté comme un intermédiaire, trafiquant de drogues, qui a effectivement créé la surprise cet après-midi en affirmant que c'était bien Jonathan Guyot qui avait volé les 52 kilos de cocaïne au 36, Quai des Orfèvres", explique Nathalie Perez, en direct du palais de justice de Paris.

"C'est bien lui le voleur

Quelques minutes avant ces révélations, l'ancien policier avait affirmé que Farid Kharraki était un des informateurs, ce qui a provoqué la colère de ce dernier. "Il a affirmé qu'il n'était pas un indicateur de police et n'était le 'tonton de personne' allant même jusqu'à dire que Jonathan Guyot mettait sa vie en danger en disant cela. Il s'est ensuite tourné vers l'ancien policier et a affirmé : 'J'en ai mare de mentir depuis deux ans et demi, c'est bien lui le voleur. C'est bien lui qui, cette nuit-là, m'a donné la drogue que j'ai moi-même remise à un trafiquant. Le président a donc aussitôt suspendu la séance. Elle devait reprendre demain à 13 heures", conclut la journaliste. 
Le JT
Les autres sujets du JT
Jonathan Guyot comparaît devant le tribunal correctionnel de Paris. 
Jonathan Guyot comparaît devant le tribunal correctionnel de Paris.  (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)