Tuerie de Chevaline : l'enquête est relancée, dix ans après les faits

Publié Mis à jour
Tuerie de Chevaline : l'enquête est relancée, dix ans après les faits
FRANCE 2
Article rédigé par
D.Schlienger, N.Perez, E.Pelletier, O.Martin, M.Somm, L.Hauville - France 2
France Télévisions

Un dossier judiciaire vieux de dix ans refait surface. Un homme a été placé en garde à vue, mercredi 12 janvier, dans l'enquête sur la tuerie de Chevaline. Le 5 septembre 2012, trois membres d'une même famille et un cycliste avaient été tués sur une route de campagne. 

Neuf ans après la tuerie de Chevaline (Haute-Savoie), le motard aperçu près des lieux du quadruple assassinat a été placé en garde à vue à Chambéry, dans la matinée du mercredi 12 janvier. Selon son avocat, maitre Jean-Christophe Basson-Labri, il clame toujours son innocence. "Il a le sentiment de nager en plein Kafka, et le sentiment d'avoir déjà livre absolument tout ce qu'il savait. Ce soir, j'ai très peur, parce que je sens le spectre de l'erreur judiciaire", a-t-il confié. 

Des vérifications d'emploi du temps

Le 5 septembre 2012, sur un chemin de Haute-Savoie, un Britannique de 50 ans, sa femme et sa belle-mère étaient tués de plusieurs balles dans la tête. Un cycliste de la région avait également été abattu. Des gardes-forestiers affirmaient alors avoir aperçu un motard près de la scène de crime. Le portrait du suspect, identifié grâce à un portrait-robot, interrogeait cependant les enquêteurs : un chef d'entreprise lyonnais, sans casier judiciaire ni mobile apparent.

Neuf ans après, l'équipe d'enquêteurs a changé. Une nouvelle reconstitution a été menée au mois de septembre 2021 sur les lieux de la tuerie, en présence de nombreux témoins. La procureure de la république d'Annecy, Line Bonnet, indique que ce nouvel interrogatoire doit permettre de "procéder à des vérifications d'emploi du temps". 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.