Mort d'Aurélie Fouquet : Redoine Faïd condamné en appel à 25 ans de réclusion criminelle

L'organisateur du braquage raté ayant entraîné la mort de la policière municipale Aurélie Fouquet en 2010 a vu sa peine aggravée en appel.

Redoine Faïd, le 27 février 2018, devant la cour d\'assises de Paris.
Redoine Faïd, le 27 février 2018, devant la cour d'assises de Paris. (BENOIT PEYRUCQ / AFP)

Sa peine a été aggravée en appel. Redoine Faïd, considéré comme "l'organisateur" du braquage raté ayant entraîné la mort de la policière municipale Aurélie Fouquet en 2010, a été condamné à 25 ans de réclusion criminelle par la cour d'assises de Paris. Il avait écopé de 18 ans en première instance.

Le 20 mai 2010, un groupe de braqueurs, repéré par des policiers, s'était lancé dans une course folle sur l'autoroute, tirant sur les forces de l'ordre et blessant des automobilistes. A Villiers-sur-Marne (Val-de-Marne), ils avaient mitraillé une voiture de police municipale qui arrivait, tuant Aurélie Fouquet, 26 ans, et blessant son coéquipier, avant de prendre la fuite.

Huit condamnations prononcées

Au total, huit hommes ont été condamnés à des peines de 2 à 25 ans de réclusion. Au terme d'un mois et demi de procès et de près de 16 heures de délibéré, la cour a notamment prononcé des peines de 25 ans de réclusion criminelle à l'encontre de Rabia Hideur et Olivier Tracoulat, jugé en son absence, pour le meurtre de la policière.

En première instance, Tracoulat avait écopé de 30 ans mais Hideur n'avait, lui, été condamné qu'à 10 ans, n'étant alors pas considéré comme l'un des tireurs. Tracoulat n'a jamais donné signe de vie depuis les faits et pourrait avoir été mortellement blessé dans la fusillade. L'avocat général avait requis 30 ans de réclusion criminelle, assortis d'une période de sûreté des deux tiers contre Faïd, Hideur et Tracoulat.

Parmi les autres accusés, la cour a condamné Daouda Baba à 18 ans de réclusion criminelle, retenant contre lui la tentative de braquage mais pas le meurtre. Elle a également condamné William Mosheh et Olivier Garnier à 6 ans de prison et Jean-Claude Bisel à 2 ans de prison.

Braquer un fourgon, "le top du top"

Depuis le premier procès en avril 2016, un autre membre du commando, Fisal Faïd, l'un des frères de Redoine qui avait fui en Algérie après les faits, a été condamné en juillet 2016 par la justice algérienne à 20 ans de prison pour le meurtre d'Aurélie Fouquet.

Redoine Faïd a, quant à lui, été condamné deux fois aux assises en 2017 : à 10 ans de réclusion pour son évasion de la prison de Lille-Séquedin en 2013 et à 18 ans de prison pour l'attaque d'un fourgon blindé dans le Pas-de-Calais en 2011. Il a fait appel des deux condamnations. En janvier 2011, il était apparu dans un reportage sur le grand banditisme, où des "caïds de cités" se flattaient d'en remontrer aux voyous "à l'ancienne". Fanfaronnant face à la caméra, il expliquait que braquer un fourgon, "c'est le top du top".